INTERVIEW AVEC MARIE DE MINUIT SUR TERRE
CHAUSSURES 100% VEGAN

– CATEGORIE GREEN DRESSING –

De passage à Bordeaux, j’ai rencontré Marie, la créatrice de Minuit sur Terre, une jeune marque de chaussures véganes qui allient avec succès éthique et esthétisme. Bordelaise d’adoption, elle a voulu faire de ses modèles des chaussures dans l’air du temps, car on a beau être vegan, on a le droit d’aimer la mode aussi ! Et personnellement j’ai craqué dès la campagne de crowdfunding pour les Virvolte Camel.
Voici ma petite interview de Marie dans les locaux de Darwin au coeur de Bordeaux où elle travaille, accompagnée de sa fidèle chienne Cannelle. Elle nous en dit plus sur sa marque Minuit sur Terre au nom bien énigmatique.

CRÉATION DE LA MARQUE

Peux-tu nous faire un bref historique de ce qui t’a amené à créer ta marque ?

C’est en juin 2016 que l’idée a commencé à germer dans mon esprit. Je cherchais alors une jolie paire de sandales pour l’été, sans cuir et de bonne qualité, ce qui m’a tout naturellement menée vers les site de chaussures labellisées véganes. Malheureusement, mes recherches sont restées vaines car aucun modèle ne me plaisait… L’autre option, c’était d’acheter une paire en plastique bas de gamme, non labellisée et produite on-ne-sait-où dans des conditions pas toujours idéales, mais ça ne me satisfaisait pas non plus.
Après quelques mois de réflexion et l’obtention du statut étudiant-entrepreneur, je me suis décidée à me lancer véritablement fin octobre 2016, cela fait presqu’un an maintenant ! Je terminais à l’époque mes études, et j’ai pu convertir mon stage de fin d’études en période de création de projet, ce qui m’a permis de travailler sur Minuit Sur Terre à temps plein dès le mois de janvier.

Quelles ont été les plus grosses difficultés pour mettre en place ton projet ?

Trouver des fabricants capables de réaliser les modèles que je voulais, acceptant de travailler avec des matières autres que du cuir et de faire des petites séries ! Heureusement, j’ai eu de la chance et j’ai trouvé la perle rare. J’ai été soutenue par ma famille et mes amis tout au long de l’aventure et pour le moment pas de souci majeur à déplorer 🙂

Qu’est ce qui te plait le plus dans le fait d’avoir créé ta marque ?

Le fait de pouvoir emmener Cannelle au bureau avec moi tous les jours ! 😉
Je ne plaisante qu’à moitié, mais travailler sur son projet, c’est vraiment génial. Je ne m’ennuie jamais (bon, toute la partie administrative me plait moins, évidemment) et ça me plait vraiment. J’ai l’impression que mon travail a du sens et c’est le plus important !
Il y a aussi bien évidemment des périodes de stress et de doute, mais c’est courant quand on est responsable d’une entreprise 😉

MINUIT SUR TERRE

Comment as tu choisis le nom de ta marque ?

Minuit Sur Terre, c’est une référence à Cendrillon. Cendrillon, c’est la preuve qu’une paire de chaussures peut changer une vie, et notre objectif, c’est d’en changer plein !
Je ne voulais pas d’un nom qui rappelle le véganisme, ou afficher le logo vegan à l’intérieur des chaussures par exemple. Cela enferme beaucoup trop la marque et va braquer tous les non véganes, et c’est une grosse erreur car à mon sens ce sont eux qu’il faut séduire et à qui il faut ouvrir les yeux sur le cuir. Un végane n’achètera pas de cuir de toute façon, pour changer le monde il faut voir les choses en grand !

CRÉATION DES MODÈLES

Comment conçois-tu tes modèles ? De l’inspiration au dessin, comment procèdes-tu ?

Je passe beaucoup de temps à regarder sur internet les tendances, ce que font les autres marques… Ensuite, je fixe mes idées sur le papier de manière très approximative car je ne sais pas dessiner. C’est juste pour ne pas oublier ce à quoi j’ai pensé 🙂 Ma soeur fait alors les dessins que l’on va envoyer aux usines avec le choix des matières.

MATIÈRES, COMPOSITION ET FABRICATION DES CHAUSSURES

Peux-tu nous décrire les composants des chaussures et leur origine ?

Les matières utilisées proviennent d’Italie : il s’agit de fibres synthétiques sans solvants. La doublure intérieure est constituée d’une fibre naturelle et écologique à base de céréales et de PU recyclé.

Les matières synthétiques ont une image plus polluante que le cuir, alors que l’industrie du cuir est une catastrophe écologique. Peux-tu nous en dire plus ?

Souvent les gens imaginent que le cuir est brut et exempt de produits chimiques, ce qui est bien évidemment faux ! La peau est tannée avec des produits extrêmement toxiques que ce soit pour l’environnement où les hommes qui travaillent dans les tanneries.
Il existe bien un tannage végétal, mais qui n’est quasiment jamais utilisé car il ne serait pas très efficace.
Mais le pire en termes de pollution et d’impact sur l’environnement, c’est bien sûr l’élevage !
Nous avons un article très détaillé sur notre blog pour ceux qui veulent des chiffres plus concrets : 5 raisons de ne pas porter du cuir

Bien évidemment, les produits synthétiques ne sont pas parfaits, loin de là, mais c’est pour le moment la meilleure alternative qui existe en terme de qualité/aspect. Le cuir d’Ananas a un aspect fripé vraiment pas élégant et les autres cuirs végétaux ne sont pas encore commercialisés (le cuir à base de raisin est très prometteur et j’ai hâte de pouvoir l’essayer sur quelques modèles !).

Où sont fabriquées tes chaussures ?

Nous travaillons avec deux usines situées au nord du Portugal. C’est la garantie d’un savoir faire de qualité et de droits des travailleurs respectés !

VEGAN MAIS TENDANCE

Vegan oui, mais le but est d’avoir des modèles dans l’air du temps. Que souhaites-tu véhiculer comme image et comme message avec ta marque ?

Notre objectif, c’est de rendre le véganisme sexy, et de casser cette image du végane un peu déconnecté du monde et ne se souciant pas du tout de la mode. On est végane pour les animaux, ça ne veut pas dire que l’on doit renoncer au style !

CANNELLE, LA MASCOTTE À POIL

Peux-tu nous en dire plus sur ta chienne Cannelle et son rôle pour ta marque ?

Cannelle est rentrée dans ma vie en Juin 2016 quand je suis allée la chercher dans un refuge en bourgogne et c’est vraiment mon gros bébé. Comme je partageais mon avancée sur les réseaux sociaux, c’est tout naturellement qu’elle y a fait son apparition et est devenue petit à petit notre mascotte poilue ! D’ailleurs, elle a bien plus de succès sur les réseaux sociaux que n’importe quelle paire de chaussures, alors parfois je me demande si je ne vais pas créer une marque de produits dérivés « Touffe le chien » à la place 😉

LE RÔLE ESSENTIEL DES RÉSEAUX SOCIAUX

Tu es très présente sur Instagram et Facebook, et tu as une partie blog sur ton site Internet. Comment utilises-tu les réseaux sociaux pour faire connaître Minuit sur Terre ? Quels sujets abordes-tu sur le blog ?

Internet, c’est le meilleur moyen pour se faire connaitre de manière gratuite. Il y a encore quelques années, acquérir de la notoriété prenait un temps fou, il fallait payer pour des publications dans des magazines etc.. Maintenant, avec un peu de goût et de bon sens, on peut vraiment utiliser les outils du net pour se faire connaitre et c’est un vrai tremplin pour les nouvelles marques. Nous utilisons les réseaux sociaux pour partager avec ceux qui nous suivent toutes les avancées de la marque, les infos essentielles, et bien sûr, des photos de Cannelle !

Le blog a plus une visée pédagogique : on y explique par exemple pourquoi ne pas porter de cuir, avec des arguments mais surtout un discours bienveillant, nous ne sommes pas là pour lancer des cailloux à ceux qui ne sont pas véganes. Le but est de sensibiliser, d’ouvrir les yeux et de planter la graine du changement. Nous sélectionnons aussi sur le blog des alternatives aux produits traditionnels, comme par exemple des sacs ou du maquillage !

ET SINON…

Quels sont tes projets pour la marque ?

Pour le moment, nous nous concentrons sur les chaussures pour femme mais j’aimerai dans quelques années proposer aussi des modèles pour hommes, et pourquoi pas, une ligne de sacs à main !

Tu vis à Bordeaux, pourquoi as-tu choisis cette ville ?

J’ai atterri à Bordeaux pour mes études, en Septembre 2011, et la ville m’a vraiment plu. On peut tout faire à pied, il fait beau (la plupart du temps) il y a l’océan et la campagne juste à côté… J’ai intégré en juillet dernier la pépinière pour entreprise de Darwin, et il faut dire que le cadre pour y travailler est vraiment parfait !

Quelles sont tes marques vegan préférées ?

J’adore les chocolats de la marque Ichoc et les produits d’entretien ménager Attitude. Et je bave depuis plusieurs années devant les sacs Alexandra K, une créatrice polonaise, et il se peut que je craque bientôt pour l’un de ses modèles ! Pour l’alimentation, je ne mange pas beaucoup de substituts, car je n’ai pas envie de retrouver le goût de la viande ou du fromage.

***

J’espère que cette interview vous a plu et vous a peut être permis de découvrir une nouvelle marque éthique pour votre penderie green !
Allez donc faire un tour sur le site Internet pour voir tous les modèles 👠 Mais gare aux craquages 😝

Cet article vous a plu ?

2

VOUS AIMEREZ AUSSI

→ À LIRE : Où manger bio et vegan à Bordeaux

→ À LIRE : Escapade dans les Cyclades du Nord

CONTINUEZ VOTRE LECTURE

2017-10-25T12:37:10+00:00

Leave A Comment

Vous pouvez aussi vous abonner sans écrire de commentaire.

error: Ces photos sont protégées par le copyright !