5 CONSEILS RADONNEE

5 CONSEILS POUR RANDONNER EN TOUTE SECURITÉ

– CATEGORIE RANDONNEE –

Je ne suis encore jamais partie en trek ni plus d’une journée. J’ai toutefois chopé le virus de la randonnée en Corse, et j’aime maintenant découvrir les pays en marchant, en grimpant, en suant. C’est une petite aventure à chaque fois, on se sent proche de la terre, en connivence avec les lieux qu’on explore, on ne pollue pas avec sa voiture, on prend son temps pour admirer les paysages quand cela nous chante, sans avoir à se garer à côté de 15 autres voitures ayant eu la même idée que nous. C’est plus personnel et plus gratifiant.
Cependant, partir randonner ne s’improvise pas, même s’il s’agit d’une marche de quelques heures. On peut vite regretter de ne pas avoir été prévoyant sur des petits détails qui peuvent nous pourrir notre sortir en pleine nature.

Je vous propose dans cet article 5 conseils simples à suivre pour partir randonner en toute sécurité. Ces conseils sont tirés de mon expérience personnelle et s’appliquent aux randonnées n’excédant pas une journée.

1. Avoir un équipement adapté

Avoir de bonnes chaussures de randonnée. Cela peut paraître évident, mais je croise parfois des randonneurs qui se lancent à l’assaut de montagnes en converses. J’ai fait l’erreur une fois de partir randonner en Corse avec des chaussures de rando bas de gamme, achetée 14€ à Intersport car j’avais oublié les miennes sur le Continent… le résultat ne s’est pas fait attendre : douleurs à la voûte plantaire au bout d’une heure et frottements au tendon d’achille rendant la marche douloureuse.
Soyez sûrs de vos chaussures. Randonner c’est marcher donc il est impératif de prendre du bon matériel. De bonnes baskets de running peuvent faire l’affaire, mais en montagne, préférez des chaussures de rando montantes.

Ne partez pas sans eau. Je pars généralement avec 1,5L pour 4h mais n’hésitez pas à prendre plus. Il faut donc avoir un sac à dos par personne pour porter son eau.

prendre des lunettes de soleil évidemment pour ne pas être ébloui et protéger ses yeux.

prendre une casquette : vaut mieux l’avoir et ne pas l’utiliser. Elle peut s’avérer utile par forte chaleur (une insolation est vite arrivée) ou bien pour retenir vos cheveux si le vent se lève. J’ai toujours une casquette vissée sur la tête que je mets dans mon sac à dos si jamais je ne veux plus la porter parce qu’elle me gêne.

avoir un pull technique : surtout pour la montagne. Plus on monte plus il fait froid, donc je mets toujours dans mon sac à dos un pull technique en polartech qui tient bien chaud au cas où. Lors de ma randonnée au Col de Bavella en Corse, je peux vous assurer que j’étais bien contente d’avoir un pull sur moi à l’approche du sommet !

emporter des barres énergétiques : je prends toujours avec moi des barres aux céréales à base de dates et de fruits secs. Ca permet de se requinquer si on a une baisse de régime et il ne faut pas sous-estimer le pouvoir positif du sucre sur le mental !

avoir une trousse de premiers secours : en pleine nature, mieux vaut être prévoyant. Je ne l’ai encore jamais utilisée, mais je me balade avec une petite trousse avec du paracétamol, un antiseptique, du sérum physiologique, différents types de pansements, des compresses, une pince à épiler.

prendre du matériel au cas où l’on se perd ou si l’on rencontre des difficultés : un téléphone portable, un couteau suisse, une boussole, une recharge solaire pour le téléphone. Une lampe frontale est également bien utile si vous avez mal évalué le temps de retour et que la nuit tombe. J’avoue ne pas tout prendre systématiquement, cela dépend de la randonnée.

2 – Vérifiez la météo avant de partir

Surtout en haute montagne. Le mieux est de s’adresser directement aux offices de tourisme, ils sauront vous renseigner. Le temps peut vite changer donc vaut mieux être informé des conditions météo avant de partir plusieurs heures dans la nature.

3 – Choisissez une randonnée selon vos aptitudes physiques

Randonner c’est avant tout du plaisir, donc inutile de faire une randonnée trop longue ou trop raide. Il peut parfois y avoir des passages accidentés, ou bien il faut utiliser une chaîne en rappel par exemple.

4 – Renseignez-vous sur le parcours avant le départ

Il est nécessaire d’être renseigné et d’étudier son itinéraire en amont pour éviter toute mauvaise surprise. Si vous trouvez la randonnée dans un guide, tout y sera décrit, sinon n’hésitez pas à vous renseigner sur internet ou bien auprès d’un guide local ou des offices de tourisme.

5 – Bien suivre le balisage

Erreur facile à commettre : suivre le chemin et oublier un instant le balisage. J’ai déjà pris un mauvais tournant et bifurquée sur un autre sentier de randonnée en ne prêtant pas attention au balisage. Et au bout de plusieurs minutes je me suis dis que la couleur du marquage n’était étrangement plus la même… dans ce cas là, pas le choix, vous êtes bons pour faire demi-tour ! Bien suivre les marques est l’assurance de ne pas se perdre. C’est évident, mais on est parfois concentrés sur l’effort physique ou happés par la beauté des paysages ☺

***

J’espère que ces conseils vous auront donné envie d’enfiler une paire de chaussures et de partir explorer le monde à pied ! Que ceux qui hésitent encore auront envie de tenter l’aventure !

Cet article vous a plu ?

1

VOUS AIMEREZ AUSSI

→ À LIRE : Randonner en Corse : variante alpine du GR20

→ À LIRE : Un weekend à Pise

→ À LIRE : Escapade dans les Cyclades du Nord

5 CONSEILS RADONNEE 2017-09-02T18:15:24+00:00

Variante alpine GR20

RANDONNER EN CORSE : VARIANTE ALPINE DU GR20

– CATEGORIE RANDONNEE –

▲ Col de Bavella

✓ difficile

◈ 4h aller retour à la Punta di u Pargulu

✗ Balisage : 2 traits jaunes

Le départ se trouve au parking du Col de Bavella sur la D268, vous ne pourrez pas le manquer. Il faut partir à gauche du côté de la statue de la Vierge.

Cette randonnée est une variante au GR20 qui passe par différents cols absolument sublimes. La difficulté est là : 700 mètres de dénivelées, un passage avec une chaîne, des rochers abruptes, pas de plat. Mais la récompense est là aussi. Les paysages sont vraiment majestueux et la nature est d’une incroyable beauté. Lors de l’ascension de la Punta d’Arghjettu, vous croiserez des rochers aux formes dentelées, d’autres avec des petits trous, ou bien des sculptures naturelles. Ce ne sont que des panoramas grandioses tout le long, et la récompense finale à la Punta di u Pargulu vous offre une vue à presque 360 jusqu’à la mer. Qu’on est heureux, une fois tout en haut à admirer les montagnes qui se dressent fièrement et les vallées qui courent jusqu’à la mer.

Pour ceux qui souhaitent prolonger cette randonnée, il est possible de faire une boucle. Le balisage se poursuit aux 2 autres cols suivants, la Punta Longa et la Punta Alta, puis rejoint le GR20 (balisage rouge et blanc). Il faut alors compter 3 heures supplémentaires, soit 7 heures au total, pour retourner au parking du Col de Bavella. Cette partie du GR20 est réputée relativement plate donc vous aurez fait la plus dure partie au début.

 Variante alpine du GR20

Raccord pour rejoindre le GR20

GR20

Source : carte créée à partir d’une carte IGN www.ign.fr

***

Cet article vous a plu ?

1

Variante alpine GR20 2017-08-30T12:30:09+00:00

BOUCLE DE CANUSEDDU

RANDONNER EN CORSE : BOUCLE DE CANUSEDDU DE CAMPOMORO

– CATEGORIE RANDONNEE –

Campomoro, Propriano

facile

boucle : 2h30

Balisage : panneaux + cairns

Il faudra vous garer derrière la plage de Campomoro, puis traverser le lotissement à Calanova pour accéder au départ. Plusieurs boucles sont possibles :

– boucle des Pozzi : 1h30
– boucle de Canuseddu : 2h30
– boucle de Manna Mulina : 6h

Ces randonnées ont toutes pour point de départ la Tour de Campomoro que l’on peut apercevoir régulièrement en panorama. J’ai choisi la boucle de Canuseddu et j’en ai pris plein les yeux. Si vous cherchez une randonnée accessible, entre terre et mer, aux paysages sublimes sur fond de rochers sculptées, je vous recommande vivement cette boucle. La difficulté réside uniquement dans la gestion du temps : il est difficile de ne pas s’arrêter à chaque virage pour ne pas prendre une photo ! Il y a de nombreuses zones avec des rochers majestueux à escalader, car promettant un point de vue fort sympathique, donc gare à la montre ! C’est plat tout le temps, sauf vers la fin quand on revient vers la Tour. Ca monte quand même, mais rien d’insurmontable si vous avez un peu l’habitude.

Vous pouvez accéder directement à la Tour de Campomoro si vous le souhaitez, mais sachez que pour la visiter, il faudra payer ! Je n’y suis pas allée personnellement car j’ai préféré profiter de la nature qui elle est gratuite, mais le point de vue en haut de la tour doit être bien sympathique ! Enfin si vous arrivez faire abstraction de tous les touristes (en été)
Tarif 2017 : 3,50€ /pers.

Source : carte créée à partir d’une carte IGN www.ign.fr

🗺 Si vous le souhaitez, voici la carte IGN Propriano/Golfe de Valinco

***

Cet article vous a plu ?

0

BOUCLE DE CANUSEDDU 2017-08-30T12:28:37+00:00

Randonnées en Corse

3 RANDONNÉES COUP DE COEUR EN CORSE

– CATEGORIE LIFESTYLE –

Randonner en Corse est à mon sens incontournable. Il y a beaucoup de circuits balisés et la diversité incroyable des paysages est une vraie bonne raison de se lancer. En pleine montagne, ou au bord de mer ; sur un chemin tranquille à l’ombre des châtaigniers, ou sur des pentes rocailleuses sous un soleil de plomb, à vous de voir. C’est peut être encore en randonnant qu’on s’imprègne le mieux de la Corse et de son ambiance si particulière, de ses odeurs de châtaigne, de myrte, de thym et de romarin. Il y en a pour tous les niveaux, et de toutes les durées.

Je n’ai pas la prétention ici de vous faire un liste exhaustive des randonnées en Corse, mais je vous propose de découvrir les 3 randonnées que j’ai faites déjà plusieurs fois et que je tiens à vous partager car elles sont toutes différentes, permettent de pénétrer au coeur de cette île et d’en prendre plein les mirettes.

 Evisa

✓ facile car beaucoup de plat et les montées sont petites

◈ 2h aller retour

Il s’agit d’une randonnée tout à fait simple à travers la châtaigneraie corse. La châtaigne est un produit phare de l’île, donc rien de mieux que de sillonner ses sentiers pour s’imprégner de son Histoire. 

Pas de risque d’insolation, on est au coeur de la forêt et donc d’arbres majestueux. C’est très familiale et pédagogique (des panneaux vous donnent des explications sur certains lieux). De temps en temps un panorama, une rivière qui chante, des rochers massifs, des cochons sauvages … et au bout, des piscines naturelles. Elles sont prises d’assaut car accessibles par la route, mais en descendant le cours d’eau vous trouverez une place au calme. Après un repos bien mérité, vous pouvez repartir dans l’autre sens pour rejoindre votre point de départ. On ne s’en lasse pas. J’ai vraiment adoré cette petite rando qui vous plonge dans le coeur de la Corse.

▲ à l’ouest de Piana, en direction de la plage d’Arone

✓ plutôt difficile car ça descend longtemps dès le début, puis du plat, et enfin une montée finale qui s’apparente à de l’escalade.

◈ 4h aller retour

Quelle claque ! Fantastique est le mot qui me vient spontanément. Vous voilà plongés dans le maquis et ses odeurs magiques, la terre est ocre et à votre gauche la mer turquoise. Le sentier vous mène inexorablement au pied d’une petite montagne sur laquelle trône la Tour de Turghiu. On peut monter tout en haut en passant pour un escalier taillé dans la roche. Le décor est tout simplement sublime, un panorama comme ça, on est estomaqué de l’avoir sous le nez, et les douleurs de l’ultime montée sont vites oubliées. La route est longue mais superbe et quelques petits points d’ombres sont heureusement là pour faire une halte. Je l’ai refait récemment et l’émotion est intacte. Epique.

TROU DE LA BOMBE


 Col de la Vaccia, au sud de Zicavo (il y a un parking, vous ne pouvez pas le louper)

✓ relativement plat avec quelques montées raides

◈ 2h aller retour

La randonnée du Trou de la Bombe est une superbe balade qui vous conduit dans la forêt à travers laquelle perce le soleil pour laisser place à des éclairages mystiques. Un peu raide mais l’arrivée est à la hauteur des espérances. Une vue splendide sur les montagnes encadrées par des rochers impressionnants et des pins gigantesques. Vous pourrez alors observer un énorme trou dans la roche qui fait bien penser à une bombe qui aurait explosé ici même.

Vous aurez peut être la chance comme moi de croiser des cervidés. Ils sont sauvages et donc on ne peut les voir que de loin, mais leur fuite à notre rencontre est comme une danse à travers les fougères. Top !

***

Besoin de nature comblé avec ces randonnées ! La Corse m’aura aidé à appréhender puis apprécier cette activité qui ne m’attirait pas spécialement plus jeune. J’ai découvert la symbiose et le dépassement de soi avec ce sport. Randonneurs aguerris, je sais déjà qu’une fois en Corse vous enfilerez vos chaussures de randonnée. Quant à ceux qui pensent que la randonnée n’est pas faite pour eux, ou qui pensent détester marcher des heures… laissez vous tenter ! Vous allez découvrir la Corse et vous découvrir également.

Et vous, avez vous déjà randonné en Corse ? Partagez nous vos expériences !

Cet article vous a plu ?

1

CONTINUEZ VOTRE LECTURE

→ À LIRE : Mon top 7 des plats cycladiques

→ À LIRE : Escapade dans Les Cyclades du Nord

 → À LIRE : Un weekend à Pise

REVENIR À LA PAGE FRANCE
 EXPLORER D’AUTRES PAYS

Randonnées en Corse 2017-08-26T21:17:53+00:00
error: Ces photos sont protégées par le copyright !