WEEKEND SLOW DANS LE CALVADOS

– CATEGORIE WEEKEND –

Si vous avez envie d’un weekend iodé, rendez-vous dans le Calvados ! Pour se ressourcer, respirer l’air marin, en prendre plein les mirettes, … bref les atouts ne manquent pas. Les couleurs sont sublimes et le calme qui y règne vous apaise.
Je suis partie sur la Côte de Nacre pour un petit weekend slow, et je vous partage dans cet article quelques idées d’activités, si vous aussi vous souhaitez vous reconnecter à la mer et la nature.

Pensez à lire la vidéo en HD 🙂 

Si vous passez par Caen, en train ou bien en voiture, n’hésitez pas à y faire une halte car la ville vaut le détour. On pense bien sûr à son passé historique, mais c’est aussi une bonne entrée en matière pour un weekend en bord de mer. En effet, Caen est traversée par l’Orne, et son Canal et son port de plaisance sont déjà un écho à ce lien étroit avec la mer. La ville ne fut pas choisie pour rien par Guillaume le Conquérant : elle constituait un entrée privilégiée sur la mer. Marcher autour du port de plaisance est un vrai plaisir et je vous invite à vous y rendre pour découvrir notamment la Médiathèque et ses grandes baies vitrées qui offrent une belle vue. On resterait bien un moment pour bouquiner dans un coin !

C’est également ici que vous pourrez faire une pause pour déjeuner. Même s’il n’est pas évident de trouver autre chose que des produits de la mer et de la viande, Caen a quelques adresses que j’aimerai d’ailleurs tester dans le futur !
En attendant en voici une vegan-friendly qui se trouve justement dans la Médiathèque.

La Table des Matières
15 Quai François Mitterrand – 02 31 99 76 25
La déco est élégante et l’ambiance est agréable. On est bien accueilli dans ce petit restaurant qui fait également salon de thé et café.
Attention le menu est végétarien, mais ils s’adaptent pour proposer un repas végétalien : il vous suffit de leur préciser.

Pour une balade digestive, vous pourrez passer par l’emblématique château de Guillaume le Conquérant. On peut se promener à l’intérieur et sur les remparts, et c’est très agréable ! On a une superbe vue sur la ville et notamment sur l’Église Saint Pierre. Ensuite, vous pouvez vous rendre dans l’Abbaye aux Dames où est enterrée Mathilde de Flandres, épouse de Guillaume le Conquérant. Et je vous conseille vivement d’aller jusqu’à la magnifique Abbaye aux Hommes qui est vraiment un coup de coeur pour moi. Elle est superbe tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dans la cloître, j’ai été touchée de voir qu’il reste encore des impacts de balles de la Seconde Guerre Mondiale. L’esplanade devant l’Abbaye permet d’admirer pleinement l’édifice, et si vous vous retournez, vous pourrez également admirer l’Église Saint-Etienne-Le-Vieux, un vieil édifice datant à priori du Xe siècle, qui même en partie ruiné est très beau à contempler.

PORT-EN-BESSIN

À 30 minutes de voiture de Caen, se trouve Port-en-Bessin, une petite ville plein de charme sur la côte du Bessin où il est très agréable de déambuler. Les petites rues étroites, les adorables maisons typiques, les boutiques, les bateaux amarrés… c’est très mignon !
Port-en-Bessin a marqué l’Histoire car, si aujourd’hui c’est un petit port de pêche tranquille, ce fut autrefois un bastion militaire, un port pétrolier ainsi qu’un port de commerce. On ne ressent toutefois pas cela quand on se promène tranquillement le long du port. On est plutôt happé par la beauté du paysage et par un sentiment de plénitude.

✶ À faire absolument : marcher le long de la jetée pour prendre un grand bol d’air iodé et admirer le panorama à 360° ! Les camaïeux de bleu et vert sont à couper le souffle.

☞ Si vous en avez l’occasion, prenez le large ! La côte est tellement belle depuis la mer ! Vous pourrez notamment passer dans le port artificiel d’Arromanches, vestige de la Seconde Guerre Mondiale.
Depuis Port-en-Bessin, j’ai eu la chance d’embarquer à bord d’un bateau pour naviguer jusqu’à Courseulles-sur-mer. La navigatrice Claire Pruvot m’a emmené pour un beau voyage sur la mer où j’ai eu l’immense privilège de découvrir la côte du Bessin depuis la grande bleue… Un moment superbe, où vous ressentez la force de la nature, avec cet air iodé, le vent qui fouette le visage et le paysage qui évolue sans cesse. On prend le temps d’observer, on se laisse porter par les vagues… si ça c’est pas slow !

L’ESTUAIRE DE L’ORNE

✯ PHARE DE OUISTREHAM

À Ouistreham, j’ai pris de la hauteur. Je suis montée tout en haut du phare qui se trouve au milieu de la baie de l’Orne. De l’extérieur cela ne paraît pas si haut, et pourtant on se sent comme un oiseau tout là-haut. J’ai grimpé les 171 marches du phare centenaire et je ne pensais pas être aussi charmée. Que la vue est sublime !! On a une vue à 360° sur le Canal de Caen à la mer, Ouitreham, la baie de l’Orne la réserve ornithologique du Gros Banc, la mer à perte de vue… bref j’ai vraiment adoré voir tout cela comme si j’étais un oiseau !

J’ai beaucoup aimé les photographies à l’intérieur du phare qui vous aident à monter les marches. Ce sont celles d’un photographe originaire de Ouistreham bien sûr

☞ Tarif 2017 : 3€ et plus d’infos ici

✯ RÉSERVE ORNITHOLOGIQUE DU GROS BANC

OBSERVER LA FAUNE ET LA FLORE
Je me suis rendue dans la Réserve Ornithologique du Gros Banc, munie de jumelles, afin de tenter d’observer quelques oiseaux. Le site est bien fait car vous pouvez monter dans de grandes cabanes en bois appelées “observatoires”. Il y en a deux : l’observatoire de la Pointe du Siège sur la rive ouest, de l’autre côté de la Réserve, et l’observatoire du Gros Banc, qui se trouve en bordure de la Réserve Ornithologique. À l’intérieur, des panneaux explicatifs avec des photos vous permettent de tenter de reconnaître les oiseaux que vous réussissez à voir sur le site. J’ai adoré me prendre pour une ornithologiste, et observer tout ce petit monde vaquer à ses occupations en toute quiétude. Une activité qui fait sens !

☞ Vous pouvez louer des jumelles à la Maison de la Nature et de l’Estuaire pour 1€. Pratique !

RANDONNER AU COEUR D’UNE NATURE PRÉSERVÉE

Pour une petite rando au coeur de la nature, vous pouvez vous garer sur le parking de la Maison de la Nature et de l’Estuaire de Sallenelles, et de là  partir à pied directement dans la Réserve, en passant par l’itinéraire piéton, qui passe notamment par le pré-salé et les prairies humides. Super sympa !

Si vous voulez faire plus long, une randonnée de 15km est possible également au départ de la Maison de la Nature et de l’Estuaire. Elle fait le tour de l’Estuaire (balisage jaune) avec en prime un point de vue panoramique sur la Baie de l’Orne.

LA MAISON DE LA NATURE ET DE L’ESTUAIRE DE L’ORNE

La Maison de la Nature et de l’Estuaire est située à Sallenelles. Elle se trouve dans une belle demeure typique, un ancien relais de chasse qui, ironie du sort, ne sert plus à organiser la tuerie d’animaux, mais à protéger et valoriser l’environnement. Une bonne chose ! Car il y a ici une nature superbe qu’il faut vraiment préserver. Leur but est de sensibiliser et éduquer le grand public, et pour cela la Maison de la Nature et de l’Estuaire organise :
– des expos temporaires et permanentes
– des sentiers de découverte
– des animations notamment pour les familles
– des sorties découverte

Pour ma part, je me suis rendue dans les prés salés en passant par l’ancien village de pêcheurs et producteur de sel : Sallenelles. De là j’ai emprunté une partie du sentier de « Merville ».
Et la chance était avec moi car j’ai pu observer des phoques veaux marins ♡ !! Ils étaient là, à se prélasser sur un rocher sortant des eaux. Trop loin pour l’objectif de mon appareil photo, mais assez près pour mes jumelles. Quoi de plus satisfaisant que d’observer les animaux dans leur milieu naturel !
Elodie, de la Maison de l’Estuaire, m’a fait goûter à l’obione, une plante salée spécifique aux prés salés, qui peut s’utiliser pour la cuisine. Il existe d’ailleurs une visite pour apprendre à connaître les plantes du site, et ça doit être sacrément intéressant !

☞ Pour avoir tous les renseignements sur les sentiers ou les visites, rendez-vous sur le site du CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) Vallée de l’Orne, auquel est rattachée la Maison de la Nature et de l’Estuaire.

L’OPÉRATION RIVAGE PROPRE

L’Estuaire de la Baie de l’Orne est un milieu d’une très grande richesse biologique. C’est une zone de contact entre l’eau douce du fleuve et l’eau salée de la mer. Ainsi, elle abrite une faune et une flore très riche, mais dépendante de cet espace naturel sensible.
J’ai beaucoup été touchée pour l’opération “Rivage propre” qu’organise le CPIE Vallée de l’Orne. L’objectif est de préserver ce patrimoine naturel et notamment les animaux et les plantes y vivant.
L’association mène des actions de sensibilisation comme des opérations de nettoyage des plages en faisant appel à des bénévoles. Cette opération est nécessaire car elle permet de ramasser de manière sélective les déchets déposés sur la plage, comme les mégots, le verre, les canettes métalliques, les bouteilles ou sacs plastiques, etc.

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Ces déchets s’agglutinent dans la laisse de mer. La laisse de mer, si vous ne connaissez pas le nom, vous savez forcément ce que c’est : il s’agit d’une bande marquant le niveau de la haute mer dans laquelle sont entremêlés algues, coquillages, mue de crabe, os de seiche, bois flotté, etc. Elle abrite aussi toute une ribambelle de petites bêtes comme des insectes et des crustacés qui y vivent. La laisse de mer est donc un formidable garde-manger pour certains oiseaux.

Quelles sont les conséquences de la pollution de la laisse ?

Les conséquences des déchets sur la plage sont nombreuses : intoxication et mort des animaux qui s’étouffent avec du plastique, qui mangent ces déchets ou sont pris au piège dans des filets, problème d’insalubrité et d’hygiène, pollution des sols et de l’eau.
Si toute la chaîne alimentaire est corrompue par les déchets humains, l’intoxication et la destruction de la nature est inévitable. C’est pourquoi il est nécessaire aujourd’hui d’agir.

Voilà j’avais envie de vous parler de cette belle initiative écologique qui donne du baume au coeur !

***

J’ai adoré ce petit weekend slow dans le Calvados, il y a tant de choses à voir ! L’ambiance là-bas m’apaise, la mer à perte de vue me donne envie de flâner des heures sur la plage, et cet air frais et sain fait un bien fou. J’ai bien envie d’y retourner très vite, pour découvrir, toujours en mode slow et green, d’autres jolis endroits de la côte de Nacre.

Avez-vous déjà été dans le Calvados ? Quels ont été vos endroits coup de coeur ? N’hésitez pas à nous partager tout cela en commentaire de cet article 🙂

Cet article vous a plu ?

Si vous souhaitez des informations complémentaires sur le Calvados en général, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Calvados Tourisme avec qui j’ai réalisé ce voyage en collaboration.

CONTINUEZ VOTRE LECTURE

2017-12-05T18:20:02+00:00

Leave A Comment

Vous pouvez aussi vous abonner sans écrire de commentaire.

error: Ces photos sont protégées par le copyright !