weekend, city trip, court séjour

Tarn et Garonne

UN WEEKEND DANS LE TARN ET GARONNE

À 2h30 de Montpellier et 2h de Bordeaux, se trouve le Tarn-et-Garonne. Ce département a une histoire particulière : il s’agit du plus jeune département de France. Insatisfaits du découpage des départements initialement prévu, les notables montalbanais demandèrent à l’Empereur Napoléon 1er de leur créer un nouveau département. Ce découpage se fit donc à cheval sur les départements voisins, et non pas en fonction d’un découpage naturel comme cela se faisait. Cela explique que le Tarn et Garonne ait des paysages bien différents sur son territoire.
Côté gastronomie, on remarquera d’ailleurs qu’il y a beaucoup de vergers : c’est d’ailleurs le 1er département producteur de pomme en France… devant la Normandie ! On trouve aussi du melon, de l’ail, du safran, et l’excellent raisin, le Chasselas de Moissac.
Entre ses monuments historiques, ses villages de caractère, sa nature préservée, c’est une région aux nombreux atouts qui plaira notamment à ceux qui cherchent un peu de calme et un séjour proche de la nature. Ce département du sud-ouest m’a beaucoup plu même si je ne suis restée que quelques jours. Voici un joli aperçu de ce que l’on peut y découvrir.

▎Zoomez dans Montauban pour découvrir toutes les choses à voir !
▎Cliquez en haut à gauche de la carte pour voir toute la légende 🙂

MONTAUBAN

Montauban signifie “mont blanc” en occitan, pourtant, tout comme Toulouse, cette ville est bel et bien toute rose. Il est très agréable de déambuler dans ses jolies rues aux murs de briques qui lui donnent un charme certain.
Quelques personnages importants comme le peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres, le sculpteur Antoine Bourdelle, ou encore la première féministe Olympe de Gouges lors de la Révolution Française, ont vu le jour à Montauban. Plus contemporain, pour les fans de Top Chef, sachez que le chef cuisinier Christian Constant est lui aussi natif de la ville !

À VOIR

Le Jardin des Plantes
Ce petit parc permet d’avoir un petit coin de verdure dans la ville.

Le Musée Ingres

Malheureusement ce musée est fermé jusqu’en 2019 pour d’importants travaux de rénovation. Je n’ai donc pas pu le visiter lors de mon passage, mais pour les amoureux de l’art il doit être incontournable.

La Place Nationale

Elle vaut à elle seule le détour : on est tout de suite séduit par son architecture, son ambiance, ses belles arches l’encadrant harmonieusement, son rose vif. Pas d’autre choix que de s’asseoir sur un banc pour admirer cela un instant ou bien prendre un verre en terrasse.

Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption

D’architecture classique, la cathédrale a été construite au point culminant de la ville par Louis XIV afin d’asseoir l’autorité catholique dans la région.

Pont Vieux

Construit au Moyen-Âge, le Pont Vieux enjambe joliment le Tarn. Ses arches lui donnent beaucoup de charme et font de lui l’emblème de la ville. Il offre également une belle vue sur le musée Ingres et l’église saint-Jacques d’un côté, et les hôtels particuliers des riches drapiers de l’autre.

Église Saint-Jacques

Autre vestige médiéval de Montauban en plus du Pont Vieux, l’église d’origine n’est plus, mais fut reconstruite à l’identique au 17ème siècle sous l’impulsion de Richelieu.

Découvrir une marque de cosmétique bio et locale : Ibbeo Cosmétiques

À Montauban se trouvent les ateliers d’Ibbeo Cosmétiques, des produits bio made in Tarn-et- Garonne. Pascale et Vincent Bobo ont voulu que leur marque utilise des produits de la région qui respectent l’environnement. C’est pourquoi tout leur travail a été de faire dans leur laboratoire des produits cosmétiques bio à base d’ingrédients locaux aux formules propres. Preuve de la qualité de la marque, Ibbeo Cosmétiques est porteur de la mention Slow Cosmétique.
Ils proposent toutes sortes de produits : soins et crèmes pour le visage, le corps, les cheveux et solaires.
Vous pouvez leur rendre visite dans leur atelier en semaine dans le centre de Montauban.

49 rue du Général Sarrail – 82000 Montauban

Où manger à Montauban

Namasthé
C’est l’adresse végétarienne de la ville, et ils proposent tous les jours une option végétalienne. Le cadre est très sympa, mais attention si vous voulez bénéficier de la charmante petite terrasse à l’arrière du restaurant, mieux vaut penser à réserver car il n’y a pas beaucoup de tables !

▎56 Rue de la République – 05 63 66 37 71

Le Sampa
Ce restaurant se trouve à côté du Jardin des plantes.
Je vous recommande de craquer pour un sorbet artisanal car ils sont vraiment très bons ! J’ai pour ma part testé celui à la mangue et fraise/basilic.

▎21 rue des Carmes – 05 63 20 36 46

Montauban weekend tarn et Garonne
Montauban weekend tarn et Garonne
Montauban weekend tarn et Garonne

FAIRE UNE SORTIE NATURE À SAINT-NICOLAS-DE-LA-GRAVE

À la confluence du Tarn et de la Garonne, se trouve un site naturel préservé : Saint-Nicolas-de-la-Grave. C’est un site ornithologique majeur car nombreuses sont les espèces d’oiseaux à y passer, soit pour nidifier soit au cours de leur migration. Il existe un sentier qui longe la Garonne et permet d’aller à un observatoire (ouvert uniquement le dimanche).
Sinon vous pouvez louer des canoës et partir à l’assaut du fleuve ! On voit les oiseaux de loin car il faut tout de même respecter des distances pour ne pas les déranger, mais la balade est super agréable ! Je ne pensais pas que j’apprécierais autant.

▎Pour louer un canoë : rendez-vous à la base de loisirs. L’accueil est très chaleureux !

saint Nicolas de la grave weekend tarn et Garonne

DÉCOUVRIR LA LAVANDE DU QUERCY

Et non il n’y pas qu’en Provence qu’on produit de la lavande ! Le Tarn-et- Garonne et le Lot produisaient 10% des huiles essentielles françaises de lavande dans les années 50 à 70 ! La Ferme de Lacontal est une exploitation familiale qui cultive de la lavande officinale en agriculture biologique et distille sur place la précieuse plante.
Sur place on peut visiter les champs de lavande (venir de préférence entre mi-juin et fin juillet lorsque la lavande est en pleine floraison), mais aussi la distillerie.
Dans leur petite boutique vous trouverez de l’huile essentielle bien sûr, mais également des produits dérivés produits avec celle-ci, comme des hydrolats, des savons, des bougies, etc. Vous pourrez également sentir les différents parfums de lavande avec en prime les explications passionnantes d’Hélène, et visionner un petite vidéo sur la récolte et la distillation de la ferme.
Petit geste écolo aussi : ils disposent de toilettes sèches pour les visiteurs.
Je vous recommande vivement de passer à la Ferme de Lacontal ! L’accueil est très chaleureux et comme il est plaisant de soutenir cette petite exploitation !

▎Lieu-dit Lacontal – 82190 Touffailles – 09 64 19 68 44

weekend tarn et Garonne ferme de lavande de lacontale
weekend tarn et Garonne ferme de lavande de lacontale

VISITER LE VILLAGE MÉDIÉVAL DE LAUZERTE

À l’origine, la colline de Lauzerte était un oppidum gaulois, choisie pour sa position idéale afin de surveiller les environs. Au 12ème siècle, le comte de Toulouse y bâtit une cité protégée par un château. La ville eu un certain succès et s’agrandit rapidement. Lauzerte est située sur la « via Podiensis », l’un des chemins menant à Saint Jacques de Compostelle.
Quand on est fasciné par l’époque médiévale, il faut absolument faire un tour à Lauzerte ! Ce petit village classé un des “plus beaux villages de France” est un petit bijou. Avec ses maisons en colombage, sa petite bibliothèque, sa place du village, ses ruelles. On s’y croirait ! Je l’ai trouvé très bien préservé et authentique. On sent qu’il y a une vie à l’année et que ce n’est pas juste un village/musée.

À voir :

Place centrale
la promenade de l’Éveillé
le point de vue la Baracane
l’espace Points de Vue qui expose des artistes
Demander la clef à l’office du tourisme des caves de la Senéchaussée

Ne manquez pas au point de vue de la Barbacane, la boutique d’un forgeron qui expose ses oeuvres allant de meubles à de simples éléments de décoration.

Où manger à Lauzerte

Hôtel du Quercy
Ce restaurant se trouve en bas du village. Bien sûr vous trouverez de quoi vous restaurer en haut, mais je vous recommande de manger ici. La cuisine est raffinée, les plats parfaitement assaisonnés… un vrai régal ! Un vrai savoir-faire de l’entrée au dessert.
Ici le chef s’adapte volontiers aux régimes végétaliens ou végétariens, mais n’oubliez pas d’appeler au moins 1 jour avant pour le prévenir. Profitez-en pour demander une table en terrasse aux beaux jours, on y est agréablement installés.

▎11 Route de Cahors – 05 63 94 66 36

VISITER LE CLOÎTRE DE L’ABBAYE DE MOISSAC

L’abbaye de Moissac se trouve sur la Via Podiensis, un des chemins de pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette abbaye vieille de près de mille ans (le cloître a été achevé en l’an 1100), témoin d’un passé historique riche, est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. C’est émouvant de visiter un tel bâtiment, le seul exemple au monde d’un cloître de cette époque qui nous soit parvenu ainsi dans son intégralité.
On remarque les représentations d’apôtres sur chacun des piliers d’angle de la cour intérieure du cloître. Il y a également les 76 chapiteaux, tous différents, dont certains arborent des ornements purement décoratifs représentant des formes végétales ou animales, tandis que d’autres sont historiés.
Quand je suis rentrée dans l’abbaye, il y avait une cérémonie avec un prêtre et des pèlerins en étape à Moissac sur leur voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle. C’était intéressant d’assister à ce cérémonial.

OÙ DORMIR

Moulin de JOUENERY & SPA – 82190 Brassac

Si vous cherchez un logement douillet où vous détendre tout en étant proche de la nature, voici une adresse absolument parfaite. Le Moulin de Jouenery est une ancienne bâtisse du XVIIe siècle au coeur d’un domaine de 5 hectares. Passer un séjour au Moulin, c’est rentrer dans une bulle. Entre les chambres super confortables, la nature omniprésente, la piscine pour se détendre, la cuisine délicieuse du chef… il y règne une douceur de vivre absolue.

Les chambres ont toutes une décoration de très bon goût sur le thème du voyage : Point à Pitre, Venise, Brooklyn, Paris, Safari. J’étais personnellement dans la Brooklyn qui est très spacieuse. J’ai dormi comme un bébé : la literie est au top ! Dans le jardin, il y a une rivière et un joli point d’eau où l’on peut se baigner. Pour les frileux comme moi, direction l’ancienne grange restaurée, où il y a une très belle piscine et un jacuzzi.

Ce que j’ai beaucoup apprécié c’est aussi de pouvoir dîner sur place. Mais attention, ce n’est pas un restaurant, c’est beaucoup mieux que ça. Selon ce que vous aimez, le chef va vous concocter un repas délicieux dont vous vous souviendrez. Vous le savez, je suis végétalienne, et le chef a brillamment relevé le défi ! C’est de la vraie bonne cuisine, réfléchie et délicate, préparée avec amour, pleine de saveur. En plus on mange sur la belle terrasse face à un superbe platane centenaire 🙂 Pour le petit déjeuner, mêmes attentions. J’ai eu un smoothie fait maison, des yaourts végétaux, donc pour les végétaliens pas de craintes, ils s’adaptent avec plaisir.

 Pour résumer, on s’y sent tellement bien que lorsqu’on s’en va, on n’a qu’une envie : revenir !

leur site internet : cliquez ici

***

Je ne suis pas restée assez longtemps pour parcourir tout le département, mais ce que j’ai découvert m’a enchanté ! Le Tarn-et-Garonne mérite que l’on s’y attarde et j’espère vous avoir donné envie d’y faire une halte si vous passez dans le coin 🙂

Cet article vous a plu ?

Si vous souhaitez des informations complémentaires sur le Tarn-et-Garonne, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Tarn-et-Garonne Tourisme avec qui j’ai réalisé ce voyage en collaboration. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

weekend Morvan nievre world me now

***

Tarn et Garonne2018-10-09T17:35:26+00:00

5 découvertes en Nord Aveyron

5 DÉCOUVERTES EN NORD AVEYRON


J’écris cet article suite à un blogtrip auquel j’ai participé dans le cadre du Salon des Blogueurs de Voyage qui se déroulait cette année là en Aveyron. Ce salon permet aux blogueurs de rencontrer des professionnels du tourisme, mais aussi les autres blogueurs (et ça c’est plutôt super sympa !). Cette année nous avons eu la chance de pouvoir faire chacun un blogtrip dans la région partenaire de l’évènement, et cela a été l’occasion de découvrir un coin de France que je ne connaissais pas du tout !
Ce fut court, mais j’ai apprécié ce que j’ai apercu du Nord Aveyron, c’est pourquoi je vous partage ici les découvertes que j’ai faites, et qui m’ont données envie de vite revenir.
J’espère y retourner pour faire un article bien complet et une vidéo sur le coin qui regorge de petits trésors !

Pour vous situer, les communes connues à proximité sont Rodez, Aurillac, ou bien Millau et son célèbre Viaduc.

1. VISITER LA POTERIE DU DON DU FEL

Situé au Fel, la Galerie du Don est un bâtiment moderne au milieu de cette nature brute, ce qui est surprenant lorsqu’on arrive devant. Vous pourrez découvrir ici les créations de plusieurs artistes. Il y a une partie exposition temporaire avec des superbes statues imposantes, et puis une partie où vous trouverez plein d’objets du quotidien pour la cuisine ou de décoration, tous fait par les céramistes de l’atelier. Difficile de ne pas craquer et de ramener un petit souvenir ! D’autant plus quand il est unique et utile, on se trouve moins de raison de ne pas se faire plaisir.
Si vous souhaitez en savoir plus sur les techniques de création et avoir une démonstration de leur travail, ils organisent des visites guidées au tarif de 6€ par personne.

☞ Il y a un joli point de vue à l’extérieur du bâtiment. N’oubliez pas de sortir jeter un coup d’oeil 😉

Poterie Don du Fel Aveyron world me now
Poterie Don du Fel Aveyron world me now

2. ADMIRER LES TOITS EN LAUZE DANS LE VILLAGE DU FEL

Le village est adorable ! Vous devez absolument faire un stop pour déambuler dans les petites rues toutes mignonnes qui vous plongent dans une autre temps. Vous trouverez plusieurs jolis points de vues, notamment avec un panorama sur le Lot (la rivière) qui laisse rêveur. J’ai découvert durant ce séjour les toits en lauze, et je dois dire que je suis fan ! Cela donne un vrai cachet aux habitations.

☞ La lauze est une pierre plate de schiste naturelle et robuste utilisée depuis longtemps pour les toitures des maisons et autres constructions.

Le Fel Aveyron world me now
Le Fel Aveyron world me now

3. SE PROMENER SUR LES SENTIERS DE L’IMAGINAIRE DU CARLADEZ

J’aime beaucoup les balades dans la nature, et j’ai été servie avec les Sentiers de l’Imaginaire. Il y a en tout 6 sentiers, car 6 villages participants : Brommat, Lacroix-Barrez, Mur de Barrez, Murols, Taussac, Thérondels. L’originalité de ces parcours est que tout le long, vous pourrez découvrir des sculptures en bois, en pierre ou en fer, illustrant les thèmes de la forêt, l’eau, le feu et le vent.
Pour ma part, j’ai testé celui du petit village de Murols. Pas besoin d’être un grand sportif, il suffit de se laisser porter par le sentier qui est balisé par de petits panneaux représentant un dragon rouge. En effet, le symbole de ce sentier n’est autre que Blaise le dragon !
L’initiative de créer ces sentiers et d’y incorporer des oeuvres faites par des bénévoles de l’association « De Feu et de Vent » est très sympa. Les créations sont originales et bien exécutées. À noter que tout est fait à partir de matériaux recyclés que donnent les habitants à l’association (fers à cheval, clous, clefs anciennes, éléments de vieux tracteurs, etc), et j’apprécie beaucoup cet esprit de récupération de la matière.

Si vous souhaitez en savoir plus, voici un article qui détaille bien les différents sentiers : cliquez-ici

Les bénévoles vous accueillent avec grand plaisir dans leur atelier à Murols. Je souhaite d’ailleurs les remercier pour le temps passé à nous expliquer leur démarche, et aussi de nous avoir accueillis pour nous faire une démonstration.

Sentiers de l'imaginaire Murols Aveyron world me now

4. ADMIRER ENTRAYGUES-SUR-TRUYÈRE DEPUIS LE BELVÉDÈRE

Lorsque vous vous trouvez sur la D920, vous pouvez vous arrêter au “Panorama du Calvaire” qui offre une belle vue panoramique sur le village de Entraygues-sur-Truyère. On peut voir le Lot et la Truyère se rejoindre et enlacer le village. Entraygues-sur-Truyère m’a l’air mignon tout plein, j’ai hâte de revenir découvrir ça.

Par accéder au panorama, suivez le petit sentier qui débute sur le D920 : vous y êtes en 2 minutes !

5. FAIRE DE LA TYROLIENNE

J’ai pu expérimenter la tyrolienne dans le très charmant site de Bes-Bédène (commune de Campouriez) ! Le tout est de se lancer, car ça peut être impressionnant la 1ère fois, mais une fois dans les airs, la magie opère ! On se sent (presque) voler !
À savoir tout de même : c’est un aller-retour au dessus d’une rivière, donc il faut se hisser à la force des bras pour s’élancer dans l’autre sens si vous voulez rentrer !
Sinon il y a une autre tyrolienne à Laussac : 500 mètres de descente au dessus du Lac du Barrage de Sarrans.

☞ Si l’expérience vous tente, rendez-vous sur le site de Aloa Nature
La descente est à 8€. Aloa Nature propose d’autres activités : via ferrata, canyoning, escalade, accrobranche.

🍴OÙ MANGER

LE CHOU ROUGE
3-4 Place de la République
12140 Entraygues-sur-Truyère
Tél : 05.65.48.58.03

Si vous cherchez une bonne adresse, je vous recommande de faire un tour chez Emilien dans son restaurant Le Chou Rouge. Ce n’est pas un restaurant végétalien, mais Emilien s’adapte à merveille ! Sa cuisine est raffinée et goûtue. Mention spéciale pour sa glace au lait d’amande !
J’ai beaucoup aimé l’ambiance, en partie dûe à Emilien 🙂 On passe un bon moment, et le service est rapide et soigné.

☞ N’hésitez pas à appeler 24/48h avant pour qu’il vous concocte un repas vegan élaboré 😉

***

Cette escapade dans le nord de l’Aveyron fut courte, mais m’a vraiment donné envie de revenir découvrir cette région. J’espère que cet aperçu vous a aussi inspiré !

Je souhaite remercier Laurence, de l’Office de Tourisme d’Aubrac-Viadène, Laurence, de l’Office de Tourisme du Pays d’Entraygues, et Marie, de l’Office de Tourisme du Carladez, qui nous ont très gentiment accueillis et grâce à qui la visite était sous le signe de la bonne humeur. Si vous souhaitez découvrir vous aussi la région, je ne peux que vous recommander de les contacter.

Cet article vous a plu ?

5 découvertes en Nord Aveyron2018-08-15T18:25:12+00:00

Weekend Calvados

WEEKEND SLOW DANS LE CALVADOS

– CATEGORIE WEEKEND –

Si vous avez envie d’un weekend iodé, rendez-vous dans le Calvados ! Pour se ressourcer, respirer l’air marin, en prendre plein les mirettes, … bref les atouts ne manquent pas. Les couleurs sont sublimes et le calme qui y règne vous apaise.
Je suis partie sur la Côte de Nacre pour un petit weekend slow, et je vous partage dans cet article quelques idées d’activités, si vous aussi vous souhaitez vous reconnecter à la mer et la nature.

Pensez à lire la vidéo en HD 🙂 

Si vous passez par Caen, en train ou bien en voiture, n’hésitez pas à y faire une halte car la ville vaut le détour. On pense bien sûr à son passé historique, mais c’est aussi une bonne entrée en matière pour un weekend en bord de mer. En effet, Caen est traversée par l’Orne, et son Canal et son port de plaisance sont déjà un écho à ce lien étroit avec la mer. La ville ne fut pas choisie pour rien par Guillaume le Conquérant : elle constituait un entrée privilégiée sur la mer. Marcher autour du port de plaisance est un vrai plaisir et je vous invite à vous y rendre pour découvrir notamment la Médiathèque et ses grandes baies vitrées qui offrent une belle vue. On resterait bien un moment pour bouquiner dans un coin !

C’est également ici que vous pourrez faire une pause pour déjeuner. Même s’il n’est pas évident de trouver autre chose que des produits de la mer et de la viande, Caen a quelques adresses que j’aimerai d’ailleurs tester dans le futur !
En attendant en voici une vegan-friendly qui se trouve justement dans la Médiathèque.

La Table des Matières
15 Quai François Mitterrand – 02 31 99 76 25
La déco est élégante et l’ambiance est agréable. On est bien accueilli dans ce petit restaurant qui fait également salon de thé et café.
Attention le menu est végétarien, mais ils s’adaptent pour proposer un repas végétalien : il vous suffit de leur préciser.

Pour une balade digestive, vous pourrez passer par l’emblématique château de Guillaume le Conquérant. On peut se promener à l’intérieur et sur les remparts, et c’est très agréable ! On a une superbe vue sur la ville et notamment sur l’Église Saint Pierre. Ensuite, vous pouvez vous rendre dans l’Abbaye aux Dames où est enterrée Mathilde de Flandres, épouse de Guillaume le Conquérant. Et je vous conseille vivement d’aller jusqu’à la magnifique Abbaye aux Hommes qui est vraiment un coup de coeur pour moi. Elle est superbe tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dans la cloître, j’ai été touchée de voir qu’il reste encore des impacts de balles de la Seconde Guerre Mondiale. L’esplanade devant l’Abbaye permet d’admirer pleinement l’édifice, et si vous vous retournez, vous pourrez également admirer l’Église Saint-Etienne-Le-Vieux, un vieil édifice datant à priori du Xe siècle, qui même en partie ruiné est très beau à contempler.

PORT-EN-BESSIN

À 30 minutes de voiture de Caen, se trouve Port-en-Bessin, une petite ville plein de charme sur la côte du Bessin où il est très agréable de déambuler. Les petites rues étroites, les adorables maisons typiques, les boutiques, les bateaux amarrés… c’est très mignon !
Port-en-Bessin a marqué l’Histoire car, si aujourd’hui c’est un petit port de pêche tranquille, ce fut autrefois un bastion militaire, un port pétrolier ainsi qu’un port de commerce. On ne ressent toutefois pas cela quand on se promène tranquillement le long du port. On est plutôt happé par la beauté du paysage et par un sentiment de plénitude.

✶ À faire absolument : marcher le long de la jetée pour prendre un grand bol d’air iodé et admirer le panorama à 360° ! Les camaïeux de bleu et vert sont à couper le souffle.

☞ Si vous en avez l’occasion, prenez le large ! La côte est tellement belle depuis la mer ! Vous pourrez notamment passer dans le port artificiel d’Arromanches, vestige de la Seconde Guerre Mondiale.
Depuis Port-en-Bessin, j’ai eu la chance d’embarquer à bord d’un bateau pour naviguer jusqu’à Courseulles-sur-mer. La navigatrice Claire Pruvot m’a emmené pour un beau voyage sur la mer où j’ai eu l’immense privilège de découvrir la côte du Bessin depuis la grande bleue… Un moment superbe, où vous ressentez la force de la nature, avec cet air iodé, le vent qui fouette le visage et le paysage qui évolue sans cesse. On prend le temps d’observer, on se laisse porter par les vagues… si ça c’est pas slow !

L’ESTUAIRE DE L’ORNE

✯ PHARE DE OUISTREHAM

À Ouistreham, j’ai pris de la hauteur. Je suis montée tout en haut du phare qui se trouve au milieu de la baie de l’Orne. De l’extérieur cela ne paraît pas si haut, et pourtant on se sent comme un oiseau tout là-haut. J’ai grimpé les 171 marches du phare centenaire et je ne pensais pas être aussi charmée. Que la vue est sublime !! On a une vue à 360° sur le Canal de Caen à la mer, Ouitreham, la baie de l’Orne la réserve ornithologique du Gros Banc, la mer à perte de vue… bref j’ai vraiment adoré voir tout cela comme si j’étais un oiseau !

J’ai beaucoup aimé les photographies à l’intérieur du phare qui vous aident à monter les marches. Ce sont celles d’un photographe originaire de Ouistreham bien sûr

☞ Tarif 2017 : 3€ et plus d’infos ici

✯ RÉSERVE ORNITHOLOGIQUE DU GROS BANC

OBSERVER LA FAUNE ET LA FLORE
Je me suis rendue dans la Réserve Ornithologique du Gros Banc, munie de jumelles, afin de tenter d’observer quelques oiseaux. Le site est bien fait car vous pouvez monter dans de grandes cabanes en bois appelées “observatoires”. Il y en a deux : l’observatoire de la Pointe du Siège sur la rive ouest, de l’autre côté de la Réserve, et l’observatoire du Gros Banc, qui se trouve en bordure de la Réserve Ornithologique. À l’intérieur, des panneaux explicatifs avec des photos vous permettent de tenter de reconnaître les oiseaux que vous réussissez à voir sur le site. J’ai adoré me prendre pour une ornithologiste, et observer tout ce petit monde vaquer à ses occupations en toute quiétude. Une activité qui fait sens !

☞ Vous pouvez louer des jumelles à la Maison de la Nature et de l’Estuaire pour 1€. Pratique !

RANDONNER AU COEUR D’UNE NATURE PRÉSERVÉE

Pour une petite rando au coeur de la nature, vous pouvez vous garer sur le parking de la Maison de la Nature et de l’Estuaire de Sallenelles, et de là  partir à pied directement dans la Réserve, en passant par l’itinéraire piéton, qui passe notamment par le pré-salé et les prairies humides. Super sympa !

Si vous voulez faire plus long, une randonnée de 15km est possible également au départ de la Maison de la Nature et de l’Estuaire. Elle fait le tour de l’Estuaire (balisage jaune) avec en prime un point de vue panoramique sur la Baie de l’Orne.

LA MAISON DE LA NATURE ET DE L’ESTUAIRE DE L’ORNE

La Maison de la Nature et de l’Estuaire est située à Sallenelles. Elle se trouve dans une belle demeure typique, un ancien relais de chasse qui, ironie du sort, ne sert plus à organiser la tuerie d’animaux, mais à protéger et valoriser l’environnement. Une bonne chose ! Car il y a ici une nature superbe qu’il faut vraiment préserver. Leur but est de sensibiliser et éduquer le grand public, et pour cela la Maison de la Nature et de l’Estuaire organise :
– des expos temporaires et permanentes
– des sentiers de découverte
– des animations notamment pour les familles
– des sorties découverte

Pour ma part, je me suis rendue dans les prés salés en passant par l’ancien village de pêcheurs et producteur de sel : Sallenelles. De là j’ai emprunté une partie du sentier de « Merville ».
Et la chance était avec moi car j’ai pu observer des phoques veaux marins ♡ !! Ils étaient là, à se prélasser sur un rocher sortant des eaux. Trop loin pour l’objectif de mon appareil photo, mais assez près pour mes jumelles. Quoi de plus satisfaisant que d’observer les animaux dans leur milieu naturel !
Elodie, de la Maison de l’Estuaire, m’a fait goûter à l’obione, une plante salée spécifique aux prés salés, qui peut s’utiliser pour la cuisine. Il existe d’ailleurs une visite pour apprendre à connaître les plantes du site, et ça doit être sacrément intéressant !

☞ Pour avoir tous les renseignements sur les sentiers ou les visites, rendez-vous sur le site du CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) Vallée de l’Orne, auquel est rattachée la Maison de la Nature et de l’Estuaire.

L’OPÉRATION RIVAGE PROPRE

L’Estuaire de la Baie de l’Orne est un milieu d’une très grande richesse biologique. C’est une zone de contact entre l’eau douce du fleuve et l’eau salée de la mer. Ainsi, elle abrite une faune et une flore très riche, mais dépendante de cet espace naturel sensible.
J’ai beaucoup été touchée pour l’opération “Rivage propre” qu’organise le CPIE Vallée de l’Orne. L’objectif est de préserver ce patrimoine naturel et notamment les animaux et les plantes y vivant.
L’association mène des actions de sensibilisation comme des opérations de nettoyage des plages en faisant appel à des bénévoles. Cette opération est nécessaire car elle permet de ramasser de manière sélective les déchets déposés sur la plage, comme les mégots, le verre, les canettes métalliques, les bouteilles ou sacs plastiques, etc.

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Ces déchets s’agglutinent dans la laisse de mer. La laisse de mer, si vous ne connaissez pas le nom, vous savez forcément ce que c’est : il s’agit d’une bande marquant le niveau de la haute mer dans laquelle sont entremêlés algues, coquillages, mue de crabe, os de seiche, bois flotté, etc. Elle abrite aussi toute une ribambelle de petites bêtes comme des insectes et des crustacés qui y vivent. La laisse de mer est donc un formidable garde-manger pour certains oiseaux.

Quelles sont les conséquences de la pollution de la laisse ?

Les conséquences des déchets sur la plage sont nombreuses : intoxication et mort des animaux qui s’étouffent avec du plastique, qui mangent ces déchets ou sont pris au piège dans des filets, problème d’insalubrité et d’hygiène, pollution des sols et de l’eau.
Si toute la chaîne alimentaire est corrompue par les déchets humains, l’intoxication et la destruction de la nature est inévitable. C’est pourquoi il est nécessaire aujourd’hui d’agir.

Voilà j’avais envie de vous parler de cette belle initiative écologique qui donne du baume au coeur !

***

J’ai adoré ce petit weekend slow dans le Calvados, il y a tant de choses à voir ! L’ambiance là-bas m’apaise, la mer à perte de vue me donne envie de flâner des heures sur la plage, et cet air frais et sain fait un bien fou. J’ai bien envie d’y retourner très vite, pour découvrir, toujours en mode slow et green, d’autres jolis endroits de la côte de Nacre.

Avez-vous déjà été dans le Calvados ? Quels ont été vos endroits coup de coeur ? N’hésitez pas à nous partager tout cela en commentaire de cet article 🙂

Cet article vous a plu ?

Si vous souhaitez des informations complémentaires sur le Calvados en général, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Calvados Tourisme avec qui j’ai réalisé ce voyage en collaboration.

Weekend Calvados2017-12-05T18:20:02+00:00

Bordeaux au vert : les incontournables

CITYTRIP AU VERT À BORDEAUX

– CATEGORIE WEEKEND –

Ça faisait un moment que j’avais envie de découvrir Bordeaux et c’est maintenant chose faite ! À seulement 2h de Paris en TGV, le tram, les vélos V3, aucune excuse pour ne pas visiter la ville au vert ! Vraiment j’ai adoré Bordeaux et sa douceur de vivre, son architecture, ses quais, son patrimoine, le côté bobo décontracté, ses petits restau, son dynamisme, et bien d’autres choses qui vous donneraient presque envie d’y emménager !

Si vous venez découvrir Bordeaux plusieurs jours, voici quelques incontournables pour visiter la ville au vert, et quelques incontournables pour se plonger au coeur de la “belle endormie”,  en mode slow bien-sûr  !

LOUER UN V3 POUR SE DÉPLACER EN TOUTE LIBERTÉ

Pour moi c’est ce qui fait la force de cette ville : rouler à vélo est très agréable car les voies ont été aménagées, il y a beaucoup de bornes et on va beaucoup plus vite qu’à pied quand c’est un peu loin. Et bien-sûr on fait du sport et on ne pollue pas ! Que demander de plus !
Si vous voulez vous faire une petite virée à vélo, vous pouvez faire le tour des quais en passant par les deux ponts emblématiques : le Pont de Pierre et le Pont Chaban-Delmas. D’une rive comme de l’autre c’est très agréable de rouler. À l’écart des voitures, on peut admirer la ville depuis plusieurs angles.

☞ je vous recommande l’application “vélo bordeaux” qui est beaucoup mieux faite que l’officielle. On voit en temps réel où se trouvent les bornes et combien de vélos sont disponibles.

FAIRE UNE PAUSE NATURE AU JARDIN PUBLIC

Situé au nord du centre ville, à proximité du monument aux Girondins, le Jardin Public est une vraie bouffée d’air frais ! Il est vraiment très agréable et joliment aménagé. On peut se poser et profiter de la quiétude des lieux. Il y a un plan d’eau, une aire de pique-nique, on peut déjeuner ou juste prendre un verre. Il y a assez de place pour tout le monde, même pour les canards qui vaquent tranquillement à leurs occupations. J’ai adoré cette pause nature au coeur de la ville !

SE BALADER DANS LE QUARTIER DES CHARTRONS

Au nord du centre ville, il y a les Chartrons. J’ai adoré me promener dans ce quartier chargé d’histoire, où l’on déambule volontiers dans ses petites ruelles. C’est ici que se trouvaient autrefois les négociants qui dynamisèrent le quartier en s’installant en dehors de la ville pour y faire du commerce. Bordeaux devint alors le haut lieu du marché vinicole durant des siècles. Malgré une période à vide dans les années d’après-guerre, le quartier est aujourd’hui devenu le repair des antiquaires et des brocanteurs, mais également des restau branchés et de petits magasins design, notamment dans la rue principale : la rue Notre-Dame.
Vous pouvez vous y rendre après un tour par le Jardin Public puisqu’il se trouve juste à la frontière.

MONTER TOUT EN HAUT DE LA FLÈCHE SAINT-MICHEL

Avec ses 114 mètres de hauteur, il s’agit du deuxième clocher le plus haut de France. J’ai particulièrement aimé voir à l’un des paliers le carillon et son clavier, constitué de 22 cloches, ainsi que le fait qu’il y ait différentes petites ouvertures à différentes hauteurs pour pouvoir apprécier la vue.
Une fois en haut, on ne regrette pas la montée : Bordeaux à 360° c’est superbe ! Je ne m’attendais pas à une telle vue car d’en bas on n’a pas l’impression que c’est si haut que ça. On voit le Pont de Pierre, la basilique Saint-Michel, les toits de Bordeaux… vraiment beau. On aime d’autant plus la ville.
L’histoire de cette tour est assez atypique et même plutôt glauque puisqu’elle est également connue pour sa crypte. En effet, une soixantaine de momies disposées en cercle s’y trouvaient depuis la fin du 18ème siècle, et ces corps défigurées ont attiré de nombreux visiteurs, comme notamment de grands écrivains tels que Victor Hugo ou Gustave Flaubert, pour satisfaire leur curiosité morbide. Ils ont été inhumés depuis mais un film est proposé dans cette crypte pour retracer l’histoire de ces cadavres. Ça fout un peu la chair de poule !

✦ Tarif 2017/pers : 5€
☞ À noter le fait original que ce clocher soit indépendant de la basilique (qui se trouve juste à côté et se visite gratuitement)

SE PLONGER DANS L’HISTOIRE DE BORDEAUX ET SA RÉGION AU MUSÉE D’AQUITAINE

Ce musée est immense ! Sachez qu’il faut quand même y consacrer 2 ou 3 heures si on s’intéresse un minimum aux différentes salles. J’ai vraiment adoré cette plongée au coeur de l’Histoire depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours, en passant par le Moyen-Âge.
J’ai particulièrement aimé la deuxième moitié du musée, et notamment la partie consacrée au 18ème siècle et son époque coloniale où l’on apprend beaucoup sur l’expansion de Bordeaux grâce à son port, le commerce du vin et d’esclaves.
C’est un musée classique finalement, mais qui est très riche et permet de se familiariser avec l’Histoire du territoire. Je le trouve incontournable et je vous conseille d’y faire un tour !

✦ Tarif 2017/pers : 4€

REMONTER TOUTE L’ESPLANADE DES QUINCONCES

Située en bordure de la Garonne, l’esplanade fait tout de même 12 hectares. Elle est un des symboles de la Révolution Française avec son monument aux Girondins à l’extrémité ouest. Cette fontaine de style pompier est vraiment belle et j’ai adoré les chevaux qui galopent fièrement sous la colonne de 43 mètres de haut. Je dois dire que je n’ai pas pu apprécier l’esplanade à sa juste valeur car elle accueille de nombreux événements toute l’année, et il y avait lors de ma visite un cirque qui prenait une bonne grosse moitié de la place… je n’ai rien contre les artistes jongleurs et trapézistes, toutefois je suis absolument contre l’exploitation des animaux et voir cela dans la belle ville de Bordeaux m’a fait de la peine…
Pour la petite histoire, l’esplanade s’appelle “des Quinconces” en raison de ses arbres plantés en quinconce, et elle existe depuis le démantèlement d’une forteresse du 15ème siècle, le Château Trompette, qui fut rasée au 17ème siècle par les habitants en pleine rebellion.

SE PROMENER À PIED SUR LES QUAIS

Une chose toute simple mais qui permet de découvrir Bordeaux gratuitement et en faisant son petit sport de la journée : se balader le long des quais.
Vous passerez par de multiples points touristiques, et vous verrez la ville et la Garonne sous différents angles. Faire le tour complet peut être long, donc en vélo ce sera plus aisé. Toutefois, je peux vous recommander de déposer votre V3 à la Cité du Vin (de la visiter) et de redescendre vers le centre ville le long des quais. Vous pourrez admirer le Pont Jacques-Chaban-Delmas, puis flâner aux abords des multiples boutiques du quais de Bacalan et des Chartrons, puis admirer le début de l’esplanade des Quinconces, faire une pause au miroir d’eau, face à la place de la Bourse, pour finir par l’emblématique Pont de Pierre
Bref un joli programme avec plein d’incontournables à découvrir à son rythme !

VISITER DARWIN

J’ai découvert Darwin totalement par hasard. Je cherchais où me garer gratuitement pour pouvoir découvrir Bordeaux et je suis tombée sur toutes ces places de parking gratuites. Et évidemment il y a une station de vélo V3 juste en face… autant vous dire que c’était mon point de départ tous les matins !
Darwin est une ancienne caserne militaire réhabilitée installée rive droite quai des Queyries à l’ambiance industrielle incomparable. Tournée vers l’économie verte, c’est aujourd’hui un lieu dédié au “développement économique responsable, à l’entrepreneuriat social, à la transition écologique et à l’activisme citoyen”. Donc on y trouve une épicerie bio avec des produits de saison et une offre de produits locaux, des artistes qui taguent de superbes oeuvres, des skaters, des potagers bio, un bistrot où l’on passerait bien l’après-midi à refaire le monde… C’est également là que se trouve une pépinière à entreprises où travaillent, dans un immense espace de coworking, des associations, des start-up en rapport avec le développement durable. C’est ici que travaille notamment Marie, la créatrice des chaussures véganes Minuit sur Terre, que j’ai rencontré ici-même pour l’interviewer : retrouvez l’article ici
Bref on s’y sent vraiment bien, il y a une ambiance particulière que je vous invite vivement à découvrir !

TRAVERSER LE MIROIR D’EAU

On a tous une âme d’enfant, et je n’ai pas pu résister, j’ai traversé le miroir d’eau ! Il se trouve sur les quais, face à la magnifique place de la Bourse que vous ne devez surtout pas manquer. En même temps difficile de passer à côté lorsque l’on remonte les quais. Étant piétonne on peut prendre le temps d’y flâner, d’admirer le bâtiment qui l’encadre, et prendre en photo la célèbre Fontaine des Trois Grâces.

VISITER LA CITÉ DU VIN ET TRINQUER EN HAUT DU BELVÉDÈRE

Sincèrement ce musée est super. En arrivant on est bien-sûr intrigué par son architecture contemporaine et on se demande ce qui nous attend. Il y a des espaces de dégustation, des ateliers pédagogiques pour les enfants, une boutique, des restaurants, des salles de lecture. Au début j’ai trouvé l’entrée chère, mais au final après avoir fait la visite je trouve le prix correct. Le musée est super interactif et très complet. Situé au deuxième étage, il s’agit du parcours permanent. On vous remet un audioguide qui vous accompagnera tout au long de cette visite. Le principe est de suivre les différentes thématiques comme “vignobles du monde”, “de la vigne au verre”, ou encore “le vin et vous”. Ces multiples étapes vous plongeant sur 3000m2 dans l’univers du vin. Il faut écouter, parfois sentir, toucher. C’est très interactif et on se prête volontiers au jeu.
Une fois la visite finie, n’oubliez pas de prendre l’ascenseur au rez-de-chaussée pour monter au belvédère. Il s’élève à 35 mètres de hauteur et offre une superbe vue à 360° sur Bordeaux.
Une belle visite qui permet de se familiariser avec le monde du vin, qui est indissociable de la ville.

✦ Tarif 2017/pers : 20€
☞ sur place vous trouverez des casiers gratuits pour stocker vos affaires

FAIRE DU SHOPPING RUE SAINTE CATHERINE

C’est la plus longue rue commerçante d’Europe avec 1.5 km de boutiques. De quoi en faire craquer plus d’une ! Il y beaucoup de grandes enseignes donc pas forcément ma tasse de thé mais on peut aussi prendre des rues parallèles et découvrir des petites boutiques. Au-delà des magasins, il y a l’ambiance. On se plonge dans la foule et on s’arrête écouter les artistes de rues, puis on s’achète une sucrerie. Bref on profite de l’effervescence générale ! Car une chose est sûre : il y a du peuple. J’y suis allée en semaine et c’était noir de monde !
☞ Si vous vous dirigez vers le nord, vous arriverez à la très belle place de la comédie où se trouve le Grand Théâtre.

TRAÎNER AUX COMPTOIRS DE MAGELLAN

Bon ok ce n’est pas incontournable, mais j’avais envie de vous partager cette adresse où j’ai flâné un bon moment ! Comme moi, vous aimez le voyage et j’ai eu envie de vous parler de cette boutique sur laquelle je suis tombée par hasard : les comptoirs de Magellan.
Amis voyageurs, vous risquez d’y passer un moment ! C’est un bazar organisé de milliers d’objets autour du thème du voyage. Bouquins, vêtements, théières, affiches, sac à dos, thermos, etc… on ne sait plus où donner de la tête ! Bon courage pour sortir de là les mains vides !
☞ 16 Rue Ravez / Lundi au samedi : 10h à 20h

***

Il y a d’autres activités au vert et d’autres musées intéressants à faire, comme le jardin botanique et la cathédrale Saint André, mais je vous ai listé ce que je trouve incontournable pour une première visite. Toutes ces activités ne sont pas faisables en un weekend mais plutôt lors d’un weekend prolongé. Sinon il s’agit plutôt d’une boite à idée dans laquelle vous pouvez piocher et faire ce qui vous dit le plus !

☞ Je vous recommande le City Pass, que j’ai bien-sûr découvert après mon séjour, ahah, mais qui permet de faire des économies intéressantes.
Voici le lien vers l’office du tourisme de Bordeaux où vous trouverez les tarifs et les détails selon vos besoins

🌿 🍴Question bouffe, je ne vais pas en parler dans cet article car j’ai fait un article spécial : où manger bio et vegan à Bordeaux, dans lequel je vous donne des adresses coup de coeur que j’ai testées… et approuvées !

***

Bordeaux m’a vraiment séduite et je comprends l’exode dans cette ville qui a de multiples d’atouts, et pourquoi beaucoup souhaite en faire leur cadre de vie.
Êtes-vous déjà allés à Bordeaux ? Quels sont vos endroits favoris ? Partagez-vous cela dans les commentaires 🙂

Cet article vous a plu ?

VOUS AIMEREZ AUSSI

weekend Morvan nievre world me now

***

Bordeaux au vert : les incontournables2018-08-17T22:53:02+00:00

Weekend dans le Morvan

PAUSE NATURE AU COEUR DU MORVAN

– CATEGORIE WEEKEND –

En tant que parisienne d’adoption, et normande de naissance, je suis longtemps partie en weekend dans ma bonne vieille Normandie. J’avais envie de changement et j’ai réalisé qu’on ne pense pas forcément à partir au sud de Paris. Quelle erreur ! Je suis partie quelques jours dans la Nièvre, qui se trouve à seulement 2h30 de Paris en voiture, et j’ai retrouvé des yeux d’enfant. On ne s’imagine pas qu’il y a tant à voir si proche de la capitale. Pour échapper à la vie citadine, rien de tel que de se ressourcer dans la forêt, au bord d’un lac, au milieu de la nature. Je suis donc allée à la découverte du Parc Naturel Régional du Morvan, royaume de la forêt et des lacs, pour m’enfuir dans cette nature préservée, et trouver un peu de sérénité.

Pensez à mettre la vidéo en HD   ⤵

C’est ce qui m’a séduite tout de suite : la nature est omniprésente. La forêt règne en maître et on est plongé de suite dans cette ambiance mystérieuse, on se sent comme une fourmi. Ici on ne croise presque personne, les routes sont sinueuses et on serpente lentement à travers le Parc Naturel. Tout ce que j’aime ! Pour passer au vert, lâcher le téléphone, Internet, prendre le temps d’écouter la nature, passez quelques jours ici, vous ne serez pas déçus. Pour être honnête, je ne m’attendais pas à autant apprécier les lieux, l’ambiance, et à ressentir une telle plénitude, et ce dès le 1er jour de mon séjour.

LES LACS

Dans le Morvan, se trouvent plusieurs lacs pour le plus grand plaisir des amateurs de tourisme vert. Il y en a 6 en tout : Lac du Crescent, Lac de Saint-Agnan, Lac de Chaumeçon, Lac de Pannecière, Lac des Settons, Lac de Chamboux.
Ils apportent leur touche de fraîcheur à cette vaste forêt, pour le plus grand bonheur des amoureux des espaces préservés. Chacun a sa personnalité, dégage une atmosphère différente, donc à chacun son préféré ! J’ai personnellement préféré le lac de Saint-Agnan, que j’ai trouvé plus sauvage et poétique, et où je me suis posée une petite heure, juste pour profiter de sa quiétude. Mais ils ont tous leur charme et sont tous connectés à la nature qui les entoure. Aucun ne ressemble à une base de loisirs ultra touristique, sauf peut être certains endroits du lac des Settons que je vous déconseille comme point de chute, si vous êtes à la recherche de calme et de solitude. Le lac des Settons est beaucoup plus destiné aux activités nautiques, donc on y trouve plus d’infrastructures pour accueillir les touristes.
Le Parc Naturel s’attache à préserver et à valoriser tous ses lacs en proposant des activités nature dans ces petits oasis au coeur de la forêt. Vous pourrez donc tester ici de multiples activités de plein-nature comme le paddle, la planche à voile, le canoë. Et pour les moins sportifs, c’est l’occasion d’une petite baignade, d’un petit pique-nique ou d’une balade.

☞ Plutôt détente ? Je vous recommande le lac de Saint Agnan et de Pannecière pour leur atmosphère paisible
☞ Plutôt sport en eaux-vives ? Rendez vous au lac de Chaumeçon où vous pourrez faire notamment du rafting sur la rivière le Chalaux.
☞ Plutôt famille et activités nautiques ? Le lac des Settons a été aménagé pour proposer plein d’activités comme la voile, le catamaran ou le kayak. Vous pourrez aussi louer des pédalos.

☛ Je vous recommande le site Morvan, sommets et grands lacs qui est très bien fait pour se renseigner sur les activités avant de partir.

LA FORÊT

La forêt est indissociable du Morvan. L’exploitation du bois est la richesse du territoire depuis le 17ème, et quand on découvre les lieux, on comprend vite pourquoi ! Des arbres de partout, et notamment des parcelles dédiées à la pousse de sapins. On voit de temps à autre, bien alignés, un bébé sapin, un petit sapin, un moyen sapin, ainsi de suite… votre sapin de Noël vient probablement du Morvan. Je ne m’étendrai pas sur le sujet car, vous vous en doutez, je ne suis pas pour cette industrie, notamment en raison de la pollution des sols par les engrais utilisés pour faire pousser tous ces arbres.
Mais il n’y a pas que des sapins, il y a aussi des chênes, des hêtres, et une faune et une flore très riche. En 1970, le Parc Naturel Régional fut créé pour protéger et préserver tout ce patrimoine naturel d’environ 3000 km² dans lequel se trouvent de nombreux mammifères, oiseaux et amphibiens. Si vous avez envie d’en savoir plus, je vous invite à vous rendre à la Maison du Tourisme du Parc du Morvan.
C’est clairement ce qui m’a séduite et qui m’a permis de me ressourcer. Pour se sentir déconnectés du Monde, pas besoin d’aller de l’autre côté de la Planète. Ici, à 2h de Paris, on est complètement plongé dans un autre univers. Les vastes forêts et les lacs vont vous faire sentir tout petit, comme un invité dans cet univers organique. Le mieux est de prendre le temps de serpenter sur ces petites routes, et de découvrir le Morvan à travers des activités de plein-nature.

LES ACTIVITÉS NATURE

Préserver la nature, c’est aussi favoriser l’éco-tourisme et les activités liées.

⤖ Plus haut, je vous ai parlé des activités nautiques liées aux lacs : paddle, planche à voile, canoë, kayak, catamaran, pédalo, rafting.

Pour ceux qui préfèrent rester sur terre, le Morvan est idéal pour la randonnée ou le VTT. Pour ma part, je n’ai pas eu la chance de tester ces activités car le temps était très capricieux lors de mon séjour et alterné averses et soleil… donc impossible de tenter quelque chose sans certitude de se faire saucer à un moment ! Je vous mets ci-dessous ce que je m’étais noté, cela pourra peut être vous donner des idées.

⤖ Pour la randonné
– La Boucle du Dolmen Chevresse : 11km, départ à La Maison du Parc. C’est une randonnée au coeur de la forêt où l’on peut admirer le Dolmen Chevresse
– Les rives du petit lac : 14km, une randonnée près du lac de Pannecière
– La Boucle de Bazoches : 10km, un circuit permettant de passer à la fois près du Château et du village de Bazoches

⤖ Pour le VTT
A priori il faut tout de même être plutôt aguerris pour se lancer à l’assaut des pistes. Vous trouverez sur le site de la Maison du Tourisme du Parc du Morvan la liste des organismes proposant des circuits.

SebOppin à Saint-Brisson, spécialisé dans les balades en VTT dans le Morvan, propose également des VTT à assistance électrique, une alternative super sympa pour profiter du Morvan sans trop peiner

✔ Pour choisir votre randonnée à pied ou à vélo, vous pouvez consulter le site Randonievre qui est très bien fait. Il vous aide à choisir votre parcours, grâce à une carte interactive et à un menu déroulant vous permettant d’affiner votre recherche. Il vous donne même le circuit sur carte IGN, ce qui est le top. Le parcours est détaillé avec des points sur le circuit, une explication sur ce que vous allez voir, où se trouve le départ, etc.

MONT BEUVRAY

Un des sites incontournables du Morvan est le Mont Beuvray. Il se trouve au sud du Parc Naturel et est le témoin de notre passé de gaulois. La capitale du peuple des Eduens était l’oppidum –ville gauloise fortifiée de Bibracte et se trouvait donc sur ce mont culminant à 821 mètres de hauteur. Vous vous en doutez alors : belle promesse de panorama sur la forêt et le bocage alentours. Avant d’atteindre la vue promise, on serpente dans la forêt, et c’est déjà une belle surprise. Entre les sites archéologiques et les arbres aux formes fantastiques, l’imagination a de quoi travailler. On sent dans ces sous-bois une force mystique, comme si les fantômes de nos ancêtres veillaient toujours sur les lieux. Je vous recommande vraiment de d’abord faire le musée archéologique pour bien comprendre l’histoire du site, cela vous permettra de mieux vous immerger.

❥ Pas de magouille, la vue est vraiment top. Les couleurs sont magnifiques. Il faisait orageux à mon passage, donc l’atmosphère était vraiment particulière. J’ai adoré !

☞ Pensez à prendre le plan à l’entrée du musée (gratuit) qui vous permettra de connaître les différents lieux remarquables où vous arrêter sur le parcours.
☞ Pour vous y rendre, vous pouvez laisser votre voiture au parking du musée et y aller à pied. Sinon en voiture, attention, la route est à sens unique !

Le Morvan a une histoire particulière et j’ai adoré me plonger dedans grâce aux musées et aux bâtiments qui ont traversé le temps. Deux choses essentielles m’ont marqué : le passé lié à la Seconde Guerre Mondiale, puisque le Morvan a été terre de résistance avec la création de nombreux maquis pour lutter contre les envahisseurs allemands, mais aussi l’histoire des nourrices, métier qui va exploser et devenir le gagne pain de beaucoup de morvandelles au 19ème siècle.

Voici mes 7 coups de coeurs à ne pas manquer !

1. BIBRACTE

Je vous parlais juste avant du Mont Beuvray qui est un site à voir absolument. Je vous conseille vivement de d’abord faire le musée avant d’aller parcourir le Mont Beuvray.  Il permet de comprendre l’historique du site, et donc de comprendre ce que vous allez voir dans la nature, mais aussi de mieux ressentir les lieux.

Avant toutes choses, on remarque l’architecture particulière du bâtiment. Elle a été voulue très contemporaine et selon des formes carrées et rectangulaires afin de rappeler les fouilles archéologiques. De même, les présentoires où sont placés les objets sont pensés telles les boites de conservation archéologiques. Personnellement j’ai vraiment adoré l’ambiance de ce musée, je l’ai trouvé très bien pensé et très pédagogique. Le point fort est clairement la scénographie et la variété des supports : tablettes numériques interactives, film projeté sur une maquette du Mont Beuvray en 3 dimensions, interviews d’archéologues, maquettes, etc. J’ai envie de saluer l’effort pour ces supports nouvelles technologies qui sont vraiment bien faits et ont bien trouvé leur place dans ce musée. Elles sont une vraie valeur ajoutée et rendent la visite plus ludique. Les panneaux explicatifs ne sont pas interminables, ils sont clairs et vont à l’essentiel. C’est réellement un des musées que j’ai le plus apprécié de tous ceux que j’ai fait jusqu’à présent dans ma vie.

Le musée est divisé en 3 parties. La visite commence à l’étage où vous avez accès en premier lieu à une exposition temporaire. Celle-ci change tous les ans et est toujours sur le thème de l’archéologie. Vous passez ensuite à la première partie du musée (1er étage) qui traite de la civilisation des oppoda, les villes gauloises. Puis au rez-de-chaussée, la deuxième partie du musée est consacrée à Bibracte à travers de nombreux thèmes permettant de se familiariser avec le site, et de comprendre la mutation gallo-romaine et le déplacement de la capitale à Autun aux environs de l’an 15-30.

☞ Tarif 2017 : 7,5€/pers

☛ Si vous avez le temps, vous pouvez faire un petit détour par Autun, notamment pour son musée Rolin où des fascinants objets de l’époque sont exposés.

2. CHÂTEAU DE BAZOCHES

Toute autre époque, mais fascinante également. Qui n’a pas remarqué que le nom de Vauban revenait quand même beaucoup de fois dès lors que l’on visite un site historique militaire. Le Château de Bazoches n’est autre que la demeure du célèbre maréchal. La visite est très émouvante, notamment du fait que l’homme était quelqu’un de reconnu pour son humilité.

On vous remet un dépliant à l’entrée qui permet de bien comprendre ce que l’on voit et l’histoire du lieu. J’ai été enchantée une fois de plus par la qualité de la visite. On découvre avec émotion la Galerie où Vauban a conçu les plans des différents forts qu’il a imaginés, les bibliothèques (pour les dingues de bouquins comme moi on passe des heures à lire les titres sur les reliures en tentant d’imaginer le contenu!), la chambre et le bureau du maréchal, différents salons, …

Bref, à ne surtout pas louper !

Tarif 2017 : 9,5€/pers

3. MUSÉE DES NOURRICES ET DES ENFANTS DE L’ASSISTANCE PUBLIQUE de Alligny en Morvan

Ne vous laissez pas abuser par la taille du musée vu de l’extérieur, la visite est très riche et vous pouvez y passer facilement 2h ! Encore un musée très bien fait et passionnant dans son contenu. Il me paraît indispensable pour se familiariser avec la région de comprendre son histoire. Le passé des nourrices du Morvan et des enfants de l’Assistance Publique représentent une page qui marqua grandement ce territoire. C’est une histoire à la fois fascinante et terrifiante qui mérite que l’on s’y intéresse.
On y découvre le travail des nourrices qui devint le lot de beaucoup de morvandelles, permettant à de nombreux foyers d’avoir des revenus complémentaires. Des panneaux explicatifs au début de la visite nous plongent dans la chronologie de cette histoire et permet de bien comprendre l’évolution de ce métier qui n’était presque pas réglementé à ses débuts.
Se dessine alors l’histoire de ces femmes qui étaient soit “nourrices sur lieu”, c’est à dire partant travailler dans des familles à Paris, soit “nourrices sur place” accueillant parfois jusqu’à 10 enfants. On prend également la mesure du nombre de drames humains, dûs au phénomène massif d’abandon d’enfants à l’époque. Les enfants étaient placés par l’Assistance Publique dans des familles de paysans contre rémunération. Leurs histoires sont parfois bien dramatiques, car privés d’amour, parfois maltraités, abusés, ils étaient plutôt considérés comme des outils de travail.
Un musée émouvant et riche qui m’a touché.

Tarif 2017 : 6€/pers

4. MÉMORIAL DE DUN-LES-PLACES

Dun-les-Places est une petite commune du Morvan qui fut le théâtre d’exactions allemandes lors de la 2nd Guerre Mondiale. Surnommée “l’Ouradour nivernais”, on découvre dans ce petit mémorial l’histoire de ces jours d’horreur du 26 au 28 juin 44 pour les habitants. Des photos tout d’abord pour poser le contexte, puis le témoignage poignant de survivants. Dun-les-Places faisait partie d’une série d’attaques programmées par les allemands contre les civils dans le but de réprimer les rébellions dans tout le pays. En effet ces rebelles étaient bien souvent aidés de la population et le but était surement de mettre fin à ce soutien en effrayant les habitants par le meurtre et la violence.

Le tourisme de mémoire n’est bien sûr pas réjouissant, mais il est indispensable. J’ai été bouleversée par les témoignages et terrifiée d’imaginer ce que ces gens ont vécus, d’intégrer qu’une telle violence a existé. Ces musées sont essentiels et il ne faut pas les fuir car ils sont notre passé, et il est important que l’humanité n’oublie pas. De plus, je trouve qu’ils nous sensibilisent au présent. Car malheureusement c’est le présent pour certains, ailleurs dans le Monde.

Tarif 2017 : 5€/pers

5. MUSÉE DE LA RÉSISTANCE de Saint-Brisson

Le musée de la Résistance se trouve à l’étage de la Maison du Tourisme du Parc du Morvan. Rien que pour le cadre, vous êtes obligés d’y faire un tour ! Un sentier,  un étang, un jardin botanique, une mare pédagogique. Le lieu est très agréable, ne manquez pas le restaurant (je vous en parle plus bas dans l’article) !

Ce musée est vraiment complet. Il est très riche et vous emmène dans le maquis, là où des hommes et des femmes ont organisé la résistance pendant la 2nd Guerre Mondiale. Plein d’objets, comme des armes, des uniformes de maquisards, allemands ou de déportation, des coupons de rationnement, du matériel médical, une machine à écrire. On est replongé dans cette période sombre grâce à différentes thématiques : le contexte historique, les massacres, les déportations, les portraits des maquisards, leurs conditions de vie difficiles, leur organisation, la libération.
On ne ressort pas indemne du musée !

☞ Tarif 2017 : 3,5€/pers (audioguide inclus)

6. CHÂTEAU CHINON

Château-Chinon est connue pour avoir été la ville de François Mitterrand, puisqu’il y fut maire pendant 22 ans. Si la ville n’est pas forcément intéressante à visiter, les musées nous plongent dans une page de l’Histoire et sont encore une fois bien agencés.

⤖ Le musée du Septennat regroupe les cadeaux officiels reçus par le Président, et il y en a beaucoup et de toutes sortes ! L’idée de voir différents objets alignés les uns après les autres n’est pas forcément séduisante, mais j’ai cependant apprécié la variété des oeuvres venant de tant de pays différents. Je l’ai plus perçu comme une exposition d’artisanats du Monde. Même si j’ai grincé des dents devant les défenses d’éléphants ou bien les animaux empaillés, il y a des pièces magnifiques.

⤖ Le musée du Costume qui se trouve juste à côté m’a beaucoup plu. Ce qui peut ne pas être le cas de tout le monde, mais moi j’ai aimé voir les différents habits représentant différentes époques. La mise en scène est bien faite ce qui permet de mieux imaginer dans quel contexte ces vêtements étaient portés. Un petit voyage dans le temps et notamment au temps des nourrices car on peut y voir une petite partie toute mignonne sur des objets et habits de cette période (chaussons, vêtements de nourrisson, biberon, …). Tous ces vêtements ont tellement une âme ! J’adore, ça fait travailler mon imagination et j’ai l’impression de vivre quelques instants à une autre époque.

⤖ Vous trouverez à côté de la mairie et de la poste, une fontaine de Niki de Saint Phalle qui a été commandée par François Mitterrand à l’artiste.

☞ Tarif 2017 : 6,5€/pers billet groupé pour les 2 musées

7. VEZELAY

Juste après Bazoches, à environ 20 minutes de voiture se trouve Vézelay. Cette ville vaut le détour car elle est vraiment belle. Elle est classée parmi les “Plus Beaux Villages de France” et on comprend tout de suite pourquoi.

⤖Son allée principale vous emmène tout droit vers la basilique Sainte-Madeleine qui elle est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Un côté médiéval donne tout son charme aux rues, et effectivement, que l’on soit croyant ou non, la basilique est très belle. Je l’ai visité au moment d’une messe où des religieux et des religieuses chantaient. D’habitude ce n’est pas ma tasse de thé, mais là les chants étaient très beaux et donnaient vie aux murs de la basilique. Avant de redescendre, faites un petit tour derrière le bâtiment où il y a un joli panorama !

 ⤖ La rue principale est très commerçante : beaucoup de restaurants, de boutiques. Pour les férus d’art, direction le musée Zervos ! Vous pourrez admirer des Picasso, Kandinsky, Miró, Giacometti. Et oui rien que ça ! Pourquoi donc ? Tout simplement parce que le critique d’art Christian Zervos était ami de nombreux de ces célèbres artistes. Il avait une ferme dans les environs de Vézelay et certains venaient lui rendre visite comme Picasso ou Paul Eluard. A sa mort, Christian Zervos légua ses oeuvres à la ville, qui décida de faire un musée dans la maison où l’écrivain Romain Rolland a vécu.
☞ Tarif 2017 : 5€/pers

Découvrez ci-dessous mon interview de Charly, le gérant des cabanes !   ⤵

***

Le Morvan a été une belle découverte pour moi. Je ne m’attendais pas à trouver une nature aussi préservée si près de Paris. Ses forêts et ses lacs m’ont enchantée et je vous recommande vivement de tenter l’expérience pour un weekend au vert. La Nièvre a beaucoup à offrir et c’est un département aux multiples richesses qui ne demandent qu’à être explorées. Je tiens à saluer le très bon accueil : que ce soit dans un restaurant ou à l’accueil des musées, les gens sont vraiment gentils et prévenants.

Avez vous déjà été dans la Nièvre ? N’hésitez pas à partager avec nous vos coups de coeur en commentaire de cet article !

Cet article vous a plu ?

Si vous souhaitez des informations complémentaires sur le Morvan et la Nièvre en général, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Nièvre Tourisme avec qui j’ai réalisé ce voyage en collaboration.

Weekend dans le Morvan2018-05-04T16:18:19+00:00

Saint Malo : l’irrésistible Cité Corsaire

SAINT MALO : L’IRRÉSISTIBLE CITÉ CORSAIRE

– CATEGORIE WEEKEND –

Comme j’avais hâte de me rendre à Saint Malo ! Je n’étais allée en Bretagne qu’une fois, il y a quelques années et j’avais vraiment adoré l’ambiance, les couleurs, les paysages. Ce voyage était l’occasion de vérifier mon coup de coeur. Si vous n’êtes pas attirés par cette destination, je vous conseille de d’abord aller y faire un tour, puis de vous faire un avis. Car OUI les bretons sont accueillants, OUI il peut faire très beau, OUI les paysages sont incroyables, OUI vous allez vous prendre une bonne dose d’air frais !

🚗 En voiture, pour les personnes venant de l’est, je vous conseille de ne pas passer par la Normandie, mais plutôt par Rennes car il y a  moins de trafic que si vous prenez par le Calvados et donc Caen, où vous aurez tous les parisiens qui se rendent en Normandie. Attention toutefois, une malouine m’a dit qu’il y avait des bouchons sur la rocade en semaine vers 17h-18h.

🚂 Je vous conseille, si vous restez en ville, de vous rendre à Saint Malo en train, car en plus d’être écolo, ce n’est pas très loin depuis Paris. A partir de juillet 2017 : Rennes-Paris : 1h30 + Rennes-Saint Malo : 55 minutes ! Comptez donc 2h30 jusqu’à Saint Malo !

⩥ Sachez que la Bretagne est très axée écotourisme et donc oeuvre pour que les touristes viennent en transports en commun. Voici le site dédié pour voyager responsable en Bretagne.

Le spectacle des marées vaut à lui seul le déplacement. À marée basse, à vous les promenades sur la plage, permettant d’accéder notamment au Fort National et au Grand Bé. À Saint Malo, vous trouverez les plus fortes marées d’Europe. Le coefficient d’une marée est compris entre 20 et 120 et indique sont amplitude. Lorsque le coefficient dépasse 100, on parle de grande marée, et là, attention les yeux ! Les vagues frappent les murs de pierres avec force et un rideau de mer se soulève avec puissance… impressionnant !  

Voici le calendrier des marées de l’office de tourisme.

On en prend plein les mirettes mais aussi les papilles ! C’est l’occasion de goûter d’excellentes galettes bretonnes, du far breton, du kouign amann et du cidre. Il y a bien sûr les fruits de mer, mais pour les végé comme moi, nous ne sommes pas en reste ! Certains restaurants font leurs galettes avec de la farine bio et servent également du cidre bio local. Bref, même si comme moi vous n’êtes pas fana des galettes, vraiment n’hésitez pas, car quand c’est bon… c’est bon !

Pensez à mettre la vidéo en HD  😉 

FLÂNER SUR LES REMPARTS DE LA VILLE

Un des plaisirs à Saint Malo est de déambuler tout autour de la ville sur les remparts. Les maisons le long avec des pierres plus foncées ont été rebâties avec des pierres d’origine et sont donc classées monuments historiques. La balade est vraiment agréable et on découvre tout le charme de la ville au fur et à mesure que l’on avance. Les forts au loin encadrés par une mer turquoise ont des airs de tableaux impressionnistes… j’adore !
Un des plus beaux point de vue se trouve sur la Tour Bidouane. Construite sur un promontoire rocheux au 15ème siècle, elle est haute de 23 mètres et large de 13 mètres, et fut transformée en poudrière au 17ème siècle.

SE PROMENER SUR LA PLAGE À MARÉE BASSE

Une fois que vous avez fait le tour, l’appel de la plage est trop fort ! Accompagné des nombreuses mouettes, une promenade s’impose pour prendre toute la mesure de  la beauté de Saint Malo. Vue de la mer, qu’est ce qu’elle est impressionnante ! Son aspect médiéval m’a conquise tout de suite !

Il y a plusieurs plages à parcourir, en voici quelques unes :

– la grande plage du Sillon : au nord, pour une longue balade de 2 km

– la plage de l’Éventail : donnant accès au Fort National à marée basse

– la plage de Bon Secours : la plus populaire, vous ne pourrez pas manquer le célèbre plongeoir !

– la plage du Môle : plus calme, à côté de la jetée

DÉAMBULER DANS LES RUES DE LA VIEILLE VILLE

Saint Malo est très agréable et n’est pas aussi petite que je l’aurai cru. Il y a plein de commerces, c’est vivant (surement à cause des touristes). Vous trouverez plein de magasins en tout genre : librairie, prêt-à-porter, restaurants, décoration, etc. On retrouve dans certaines boutiques notamment la marque bretonne Armor Lux, née à Quimper, qui depuis 2009 s’engage à la fabrication de produits en coton biologique (ECOCERT) et fabriqués en France.

QUE VISITER ?

LES FORTS

✘ Fort National

Le Fort est classé Monument Historique depuis 1906. Il se trouve sur le rocher de l’Islet qui servait au Moyen Age de point de repère pour les bateaux. C’est au 17ème siècle que Louis XIV décida de faire du rocher un bastion défensif contre les attaques anglaises, et il fit appel à Vauban pour concevoir les plans du fort.
Dès que la marée est basse, le Fort se visite. Voici leur site.

✘ Grand Bé

Le mot “Bey” signifie tombe en celtique et ce n’est pas pour rien. C’est ici que se trouve la tombe de Chateaubriand, selon ses dernières volontés. On y accède à marée basse par la plage de Bon Secours et l’on peut y grimper pour avoir une superbe vue sur Saint Malo et ses remparts ! Ne soyez pas flemmards, le panorama vaut vraiment le déplacement !

✘ Petit Bé

Tout comme le Fort National, il est construit par Vauban pour des raisons défensives. Situé à 700 mètres de Saint Malo, il pouvait accueillir 160 hommes, 19 canons et 2 mortiers. Appartenant à l’armée française jusqu’en 1885, il fut alors la propriété de la ville de Saint Malo et classé Monument Historique. Afin de restaurer de Petit Bé et de l’ouvrir au public, un bail de 40 ans a été fait à un particulier qui gère aujourd’hui le Fort. Bravo à lui et son équipe pour la restauration qui a dû être un vrai parcours du combattant !
Les visites sont uniquement guidées et il faut les contacter par téléphone pour organiser sa venue. Voici leur site si cela vous intéresse.

LA DEMEURE DES CORSAIRES

Je ne vais pas m’étendre, je n’ai pas eu une très bonne expérience là-bas. La maison est belle et les objets qui l’ornent vous plongent dans l’époque, c’est indéniable. C’est très sympa de pouvoir entrer dans ce genre de demeure et d’imaginer ces corsaires qui ont foulé ses planches.
Le problème selon moi est que vous êtes obligés de faire la visite guidée d’1h15, et que c’est trop long. Le guide n’est pas fabuleux, et surtout on se croirait dans un musée à Paris un samedi à 15h : ils vous laissent payer votre entrée alors qu’il y a déjà trop de visiteurs. Résultat vous pouvez ne rien entendre aux explications car pas assez de places pour que tout le monde rentre dans la pièce…

LE MUSÉE D’HISTOIRE DE LA VILLE

J’avais envie de rester en extérieur avec ce soleil radieux, mais je n’ai pas regretté ce musée. Il se trouve dans la grosse tour que l’on voit en arrivant à la porte Saint Vincent. Il s’agit en fait de la Tour Générale et du donjon du Château de Saint Malo. Le cadre est donc  très sympa : les murs sont en pierre, les poutres au plafond apparentes, on emprunte les escaliers en colimaçon, on s’y croirait ! Et la cerise sur le gâteau : une fois tout en haut, vous avez une vue imprenable sur la ville et la mer ! Vraiment sublime, je vous conseille vivement d’aller au moins dans ce musée qui est vraiment très intéressant. Il y a plusieurs étages, et chacun vous emmène dans un univers : le pays malouin, la “grande pêche”, le 17 et 18ème siècles, époque de l’apogée du port malouin, etc. Ce musée est très riche et permet de se familiariser avec l’Histoire du territoire.
Pour plus d’info, cliquez ici ! Sachez que l’entrée vous donne accès à la Tour Solidor de Saint Sevran.

AUX ALENTOURS : LA VALLÉE DE LA RANCE


SAINT-SEVRAN

Avant de vous enfoncer dans l’arrière pays, faites donc un petit tour du côté de Saint-Sevran qui est à 5 minutes de Saint Malo. Vous pourrez visiter la Tour Solidor (billet commun avec le musée de l’Histoire de la ville de Saint Malo) qui a été construite au 14ème siècle pour contrôler Saint Malo, puis est devenue par la suite une prison.

Il faut absolument que vous preniez également le temps de vous promener tout autour de la Cité d’Aleth. Un petit chemin très agréable sous les pins longe la côte et offre différents points de vue : le barrage de la Rance, Dinard, Saint Malo. La cité est aussi un témoignage de l’Histoire durant la Guerre de 39-45, et n’hésitez pas à faire la visite guidée du mémorial, qui a l’air vraiment intéressant. Je n’ai malheureusement pas eu le temps, mais j’aurai beaucoup aimé la faire. Pour plus d’infos, cliquez ici

✯ Si vous cherchez où vous poser pour voir le coucher du soleil, rendez-vous à Saint-Sevran !

BARRAGE ET PONT

Je vous conseille de passer sur le barrage de la Rance reliant Dinard et Saint Malo. Il y a des parkings pour accueillir les visiteurs, car il est en effet possible de se balader sur le pont, pour profiter d’une superbe vue sur l’estuaire et les 2 villes. Des années de recherches ont été nécessaires aux ingénieurs pour créer ce barrage et ainsi créer de l’électricité à partir de l’énergie des marées. Les 24 bulbes de la Rance produisent ainsi l’équivalent de la consommation de la ville de Rennes… impressionnant ! L’Espace découverte EDF de l’usine marémotrice de la Rance organise des visites guidées gratuites qui doivent être très intéressantes ! Pour plus d’infos, cliquez ici !

Plus loin sur la Rance, on croirait voir au loin le pont de San Francisco en miniature, mais il s’agit en réalité du Pont de Saint Hubert. Vous pouvez passer dessus ou bien vous arrêter profiter de la plénitude du lieu et regarder les bateaux passer. J’ai choisi la deuxième option et je peux vous dire qu’on ne voit pas le temps passer.

LE DOMAINE DU MONTMARIN

La Rance est classée par la loi littorale et fait partie intégrante de l’Histoire de Saint Malo. Le 17 et 18ème siècles furent l’époque de l’apogée du port de Saint Malo, et c’est durant cette période que de riches armateurs malouins firent construire de sublimes demeures le long de la Rance. En effet, ces maisons étaient leur refuge pour se retirer du monde des affaires qui battait son plein entre les remparts de la ville.

Le Domaine du Montmarin est une malouinière particulière car elle a été construite sur la rive opposée aux autres malouinières. De plus, un arbre vient “casser” la symétrie du jardin à la française, ce qui contrarie certains puristes. A la fin du 19ème siècle des jardins sont créés puis agrémentés par les propriétaires successifs, ce qui explique le grand jardin botanique très riche que l’on peut visiter aujourd’hui. J’ai beaucoup aimé arpenter les petits chemins du parc et me plonger dans l’histoire de ce domain qui vous familiarise un peu plus avec cette grande époque.

Je vous conseille vivement de faire la visite guidée qui est vraiment intéressante où l’histoire de la malouinière est racontée avec passion par Thibault, le descendant de ces armateurs malouins. Voici leur site internet pour plus d’informations.

↠ Pour visiter l’intérieur d’une malouinière, il y a la malouinière du Puy Sauvage (attention pas ouverte en basse saison)

LE MUSÉE DU CIDRE

J’ai fait ma pause gastronomique également sur les bords de Rance. Qui ne prend pas de cidre avec sa galette n’a pas vraiment goûté à la gastronomie bretonne. Si vous souhaitez goûter du bon cidre bio, faites une petite halte au Musée du Cidre. Karine et Philippe vous accueillent dans leur vieux corps de ferme restauré pour une dégustation 100% authentique. Pas de procédé industriel ici, le cidre est issu de variétés de pommes cidrières bio. Pas d’adjonction de gaz carbonique, comme dans la majorité des cidres du commerce : ici le pétillant vient directement de la fermentation des pommes !

Vous trouverez du cidre brut, semi-sec, du jus de pomme et du vinaigre de cidre. La qualité est au top, et tout cela est fait dans le respect de l’environnement. Le cidre brut a reçu une médaille d’argent en 2017 et est servi dans l’excellente crêperie La Touline à Saint Malo. Ceci explique cela.

 Pour plus d’informations, voici leur site internet.

LE MOULIN DU PRAT

Si vous avez envie de vous promener en forêt, rendez-vous au Moulin du Prat. Des chemins sont aménagés depuis le parking. Le Moulin du Prat est le dernier moulin de la région et a fait l’objet d’une restauration pour des bénévoles passionnés. Il se servait autrefois de l’énergie des marées pour fonctionner.

 Pour plus d’informations, cliquez ici !

LES ROCHERS SCULPTÉS

Vous pourrez admirer des têtes, des bêtes, de corps sculptés à même la roche le long des falaises.  Ceci est l’oeuvre de l’Abbé Fouré qui était sourd et muet (19ème siècle). Il passa 15 ans à tailler ces 300 sculptures qui s’inspireraient de l’histoire d’une famille de Corsaires du 16ème siècle.
J’avais vu des plaintes concernant le prix (2,50€). Je suppose que le tarif leur permet de s’occuper du site et d’entretenir les oeuvres. Vous pouvez également descendre sur la belle plage, ou bien vous promener sur les petits chemins aménagés. Ce n’est pas indispensable, mais je vous le partage tout de même car le site fait partie de l’histoire du territoire et j’ai apprécié cette découverte.

 Pour plus d’informations, cliquez ici !

OÙ MANGER


🍴LA TOULINE

6 pl poissonnerie
02 99 40 10 98
leur site internet

Véritable coup de coeur ! Je suis rentrée dans ce restaurant au petit bonheur la chance… et ce fut une réussite ! Ici on mange de succulentes galettes (farine bio) et on boit du bon cidre bio (la bouteille de 75cl est celle du Domaine Prié du Musée du Cidre). Vraiment ne passez pas à côté, le restau est petit donc pas beaucoup de places. Il y a une terrasse qui n’est pas au soleil mais ma foi, on s’y sent bien aussi. J’ai testé des galettes salées et sucrées, et vraiment je n’ai pas été déçue une seule fois. Je vous conseille également la salade car elle est vraiment bonne, et ça vous fait un petit complément avec la galette.

🌱 Pour les végétariens, vous avez du choix : Soubise, aux champignons, la Natière, les 3 Pierres, les Patouilles, etc.

❥ Ce que j’ai aimé : les galettes sont excellentes, l’accueil est chaleureux, le cadre est simple mais on s’y sent bien.

OÙ DORMIR


🏠 L’HOTEL OCEANIA SAINT MALO

2 rue Joseph Loth
Chaussée du Sillon
02 99 56 84 84

Pour ce séjour, j’avais envie de me faire un peu plaisir, et j’ai été servie ! Si vous cherchez un logement cocooning tout près de la vieille ville, je vous recommande l’hôtel Océania qui se trouve face au Fort National. Je l’ai trouvé sur le site de réservation Millevista dont le concept est simple : trouver un hôtel avec une superbe vue ! Très pratique pour trouver un établissement de ce type dans la jungle des sites de réservation d’hôtels. Je les ai donc contacté, et je n’ai pas été déçue. La vue est splendide grâce aux balustrades en verre qui donnent l’impression d’être sur un bateau en pleine mer. Pour ne rien gâcher la chambre est belle et le personnel avenant. Le prix est plus élevé que la moyenne, c’est donc pour un weekend plaisir avec une vue exceptionnelle que je vous recommande de chercher votre logement sur Millevista

❥ Ce que j’ai aimé : la vue exceptionnelle, le confort de la chambre, la situation (juste aux portes de la vieille ville).

***

Une bien jolie région à découvrir, j’espère que cet article vous donne envie d’y faire un tour pour un prochain weekend. Alors, qu’en est ce que vous passez à l’ouest ?

N’hésitez pas à partager avec nous ce que vous avez aimé à Saint Malo en commentaire de cet article 🙂

Mon séjour à l’hôtel Océania est le fruit d’une collaboration avec Millevista afin que je teste leur concept. Je suis évidemment libre de mes propos.

VOUS AIMEREZ AUSSI

→ À LIRE : Un weekend à Pise

→ À LIRE : Escapade dans les Cyclades du Nord

Saint Malo : l’irrésistible Cité Corsaire2018-05-11T20:51:24+00:00

Weekend à Prague

UN WEEKEND À PRAGUE

– CATEGORIE WEEKEND –

Prague est une ville pleine de charme. Il règne une atmosphère particulière lorsque l’on marche dans ses rues pavées encadrées par ses bâtiments gothiques, néo-classiques ou rococo. On se croirait dans un décor d’époque médiévale, c’est tout simplement unique. On ressent l’Histoire à chaque ruelle, on plonge dans ce passé riche et fascinant, mais aussi dans le présent avec ses auberges, ses bières, son théâtre.

Laissez vous séduire par cette ville mystérieuse et envoûtante !

INFOS PRATIQUES


✈ Prague est à seulement 1h45 de Paris et vous pouvez des prix intéressants grâce aux compagnies Transavia, Vueling ou Czech Airlines.

OUVREZ L’OEIL ! La ville accueille souvent des tournages de films. Il y avait en effet un tournage dans une des rues de la vieille ville quand je suis passée… magique !

★ Attention : pas d’euro à Prague contrairement à ce qu’on pourrait penser ! Pas de panique il y a pleins de bureaux de change en ville.

1 – VISITER LA VIEILLE VILLE

La place principale de la Vieille Ville est fascinante. Pas de doute sur l’atmosphère qui se dégage… difficile de ne pas être conquis. L’église Saint Nicolas est superbe tout comme l’église de Notre-Dame de Týn qui ressemble à un château de princesse. Des maisons renaissances, néo-classiques, un palais rococo, la statue imposante de Jan Hus… ce lieu est unique. 

Vous ne pourrez pas manquer la très belle horloge astronomique. Au 14ème siècle, les habitants étaient très superstitieux et croyaient beaucoup à l’astrologie. Cette horloge se trouve sur l’hôtel de ville de la Vieille Ville. Elle est unique en son genre et vraiment fascinante !

COUP DE COEUR : Pour admirer comme il se doit la ville, montez en haut de la Tour de l’Hôtel de Ville. La vue est vraiment incroyable.

2 – FLÂNER SUR LE PONT SAINT CHARLES

On ne s’en lasse pas. La vue est sublime et l’atmosphère magique. Défois il y a de la brume, ce que ajoute encore à la beauté du lieu. Je crois quand même que mon moment préféré est au crépuscule, quand le ciel devient orangé, les jeux d’ombre et lumière sont superbes.

3 – VISITER LE CHÂTEAU

Incontournable, vous ne pouvez pas le manquer ! Il trône fièrement en haut de sa colline, comme pour mieux surveiller la vieille ville. Il s’agit d’un des plus grand château du Monde !

Entouré de jardins, plusieurs monuments se cachent à l’intérieur, comme la cathédrale Saint-Guy et de la basilique Saint-Georges, dont les tours se dressent au dessus des toits. Au centre, le Vieux Palais Royal et le cloître Saint Georges. Une rue colorée au nord de cette ville dans la ville, appelée “ruelle d’or” participe à l’envoûtement du lieu. Les petits magasins étaient autrefois des maisons habitées par les archers du roi puis par des artisans et orfèvres. De chaque côté, la Tour Blanche et la Tour de Dalibor se visitent pour une immersion encore plus complète dans cette Prague des temps anciens.

4 – ASSISTER À LA RELÈVE DE LA GARDE

Un peu comme à Londres, on regarde impressionné les gardes s’activer de façon militaire et très coordonnée pour assurer la relève. Ces gardes ont pour mission de surveiller le château où réside le président de la République Tchèque.

Nb : la relève se fait toutes les heures.

5- SE PROMENER DANS LE QUARTIER JUIF

Ancien ghetto lors de la Seconde Guerre Mondiale, on trouve dans les rues plusieurs symboles juifs un peu partout. N’hésitez pas à rentrer dans les nombreuses synagogues, toutes différentes, et à visiter le cimetière juif. Un petit chemin permet de s’y promener. L’architecture désordonnée que forment ces pierres est intrigante !

6 – PASSER SOUS LA TOUR POUDRIÈRE

Cette tour est une des fortifications du château. Pourquoi poudrière ? Parce malgré sa fonction défensive, elle ne servit réellement que comme dépôt de munitions et donc notamment de poudre. Les sculptures qui ornent cet édifice carré avaient pour but d’impressionner les visiteurs… ce qui fonctionne toujours aujourd’hui ! On ne résiste pas à une petite photo 🙂

7 – PRENDRE EN PHOTO LA MAISON QUI DANSE

Lors d’un raid d’avions américain en 1945, cette maison fut détruite.  Les architectes Vlado Milunic et Frank O. Gehry furent invité à collaborer pour construire un nouveau bâtiment. Ils s’inspirèrent du célèbre couple de danseurs Ginger Rogers/Fred Astaire (“En suivant la flotte” film musical américain) pour réaliser leur oeuvre. La tour en pierre représente le danseur et la tour en verre, sa partenaire. L’édifice reçut un prix dans la revue américaine Time, dans la catégorie Design de l’année 1996.

8 – FAIRE TOUT LE TOUR DE LA PLACE VENCESLAS

Cet ancien marché aux chevaux est aujourd’hui une immense place, qui s’apparente plutôt à une avenue. Beaucoup l’appellent les « Champs-Élysées de Prague« . Des boutiques, cinémas, théâtres, restaurants, … cette place grouille de vie et il est agréable d’y flâner quelque soit l’heure. La statue équestre de Saint Venceslas surplombe le monde qui se presse à ses pieds, et derrière elle, le Musée National pour ceux que ça tente.

9 – S’INSTRUIRE ET SE REMÉMORER

Le musée du communisme rassemble des objets de cette époque pas si lointaine. Des statuettes, des affiches, des objets divers… qui nous plonge dans cette époque sombre. On revit le Printemps de Prague, le quotidien des habitants épris de liberté, l’ambiance de terreur qu’ils ont vécu avec les écoutes, les interrogatoires, etc.

10 – ADMIRER DES MARIONNETTES

À Prague, c’est une tradition artisanale. Impossible de ne pas s’en apercevoir ! Les théâtres de marionnettes étaient un divertissement populaire très répandu car accessible au plus grand nombre. Il a permis l’éveil d’une conscience nationale, a développé un intérêt pour l’Histoire et une valorisation de la langue nationale. Les théâtres furent notamment un outil puissant à la diffusion d’idées, contribuant ainsi au  » réveil national tchèque « .

⩥ Beaucoup s’accordent à dire que le magasin “Marionety” est LE magasin de marionnettes car les marionnettes sont de bonne qualité car artisanales et non made in china.

***

Et vous, quels sont vos endroits favoris de Prague ?
N’hésitez pas à partager vos bons plans restau et hôtels en commentaire de cet article 🙂

NB : la liste que je vous propose dans cet article n’est pas un ordre de préférence, mais une énumération de mes coups de coeur !

Cet article vous a plu ?

VOUS AIMEREZ AUSSI

***

Weekend à Prague2018-08-17T22:49:24+00:00

Un weekend à Pise

UN WEEKEND À PISE

– CATEGORIE WEEKEND –

Quand on pense à la Toscane, on pense à Florence, forcément. A seulement 1 heure de route, en suivant l’Arno, vous trouverez la très belle Pise qui n’attend que vous. Cette petite ville à taille humaine est idéale pour un petit weekend romantique ou culturel. C’est ici que vous pourrez admirer un ensemble de monuments superbes classés au patrimoine Mondial de l’UNESCO : le Duomo et son campanile (la célèbre Tour Penchée), le Camposanto monumentale, et le Baptistère. Dépaysement assuré par sa gastronomie, ses couleurs vives, son climat, et ses monuments.

COMMENT S’Y RENDRE


Deux compagnies aériennes low-cost vous y conduisent et c’est plutôt une bonne nouvelle pour vous faire un petit weekend à l’étranger pas cher.

Easyjet : La compagnie propose des vols pour Pise au départ de Paris-Orly et de Lyon.

Ryanair :La compagnie propose des vols pour Pise au départ de Lille, Bruxelles et Paris Beauvais.

Sachez qu’il existe des tickets groupés qui vous permettent de visiter plusieurs monuments. Pour cela rendez-vous à l’office du tourisme qui se trouve sur la place principale. Je trouve par contre les tarifs un peu chers même si préserver ces monuments magnifiques n’a pas de prix…

PIAZZA DEI MIRACOLI

LA TOUR DE PISE

On ne présente plus la Tour Penchée qui est le symbole de la ville. Elle se dresse fièrement sur la piazza dei Miracoli. Honnêtement je l’imaginais plus haute, mais elle est tout de même impressionnante. On croirait vraiment qu’elle est sur le point de tomber ! La queue peut être longue pour monter (à vous de venir au bon moment ou de réserver) mais franchement ça vaut le coup. La vue panoramique est superbe. On en prend plein les mirettes.

IL DUOMO

Superbe ! Il ne faut pas manquer la visite car il est beau tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. La nef centrale est impressionnante de même que sa grande mosaïque.

IL BATTISTERO

Je ne vous conseillerai pas forcément de rentrer à l’intérieur. J’ai personnellement été déçue. Le prix est trop élevé pour ce qu’il y a à voir et c’est plus impressionnant à l’extérieur. Après à chacun de se faire son opinion, mais si vous ne souhaitez pas trop dépenser durant votre séjour, le Baptistère est une dépense inutile.

IL CAMPOSANTO MONUMENTALE

Il Camposanto monumentale est le vieux cimetière monumental de Pise. Il s’agit en fait d’un cloître avec trois chapelles. Je ne suis pas rentrée dedans suite à la visite du Baptistère.

PIAZZA DEI CAVALIERI

Il s’agit en fait d’un cloître avec trois chapelles. Je ne suis pas rentrée dedans suite à la visite du Baptistère. Petite place mignonnette où se trouvent plusieurs beaux bâtiments de la ville dont la Chiesa di Santo Stefano dei Cavalieri ou encore la Scuola Normale Superiore di Pisa.

TORRE DI SANTA MARIA

Juste au nord de la Piazza del Duomo, se dresse un mur médiéval avec sa Tour. On peut se promener le long des remparts.

BORGO STRETTO

C’est la principale rue du cœur médiéval de Pise. Des restau et magasins sous ses arches. La rue vous mène droit à la piazza dei Miracoli… ou bien à l’Arno.

MUSÉES

Plusieurs musées à Pise :

  • musée Dell’Opera del Duomo
  • musée et jardin botanique
  • musée d’Histoire Naturelle
  • musée Nationale du Palazzo Reale
  • etc.

Entre nous, je n’ai pas eu le temps de faire ces musées, mais n’hésitez pas à faire un tour à l’office du tourisme pour voir lesquels vous tentent.

TUTTOMONDO

C’est l’occasion d’admirer une oeuvre de Keith Haring en vraie ! “Tuttomondo” est une oeuvre que l’artiste a peinte en 1989 sur une façade de l’église de Sant’Antonio Abate. La peinture, fait 10 mètres de haut sur 18 mètres de large.

C’est grâce à un étudiant pisan qui rencontra Keith Haring à New York, que cette oeuvre fut créée. Le thème est l’harmonie et la paix dans le Monde, montrée à travers 30 figures qui s’entrelacent tel un puzzle.

SE PERDRE DANS LES RUELLES

Eh oui c’est tout bête, mais se promener dans ses rues tortueuses aux couleurs éclatantes fait partie du plaisir de visiter cette ville typiquement italienne. C’est très photogénique et l’on s’y sent bien. On se laisse alors tenter par une glace ou bien un arancini. Miam !

***

Comme vous pouvez le voir, il ne faisait pas très beau quand je suis allée à Pise, mais ça n’a rien retiré de son charme !
N’hésitez pas à partager vos bons plans restau et hôtels en commentaire de cet article 🙂

Cet article vous a plu ?

CONTINUEZ VOTRE LECTURE

→ À LIRE : Un weekend à Prague

→ À LIRE : Road-trip sur l’Île de Beauté

 → À LIRE : Escapade dans les Cyclades du Nord

Un weekend à Pise2017-12-04T13:07:01+00:00
error: Ces photos sont protégées par le copyright !