Weekend Calvados

WEEKEND SLOW DANS LE CALVADOS

– CATEGORIE WEEKEND –

Si vous avez envie d’un weekend iodé, rendez-vous dans le Calvados ! Pour se ressourcer, respirer l’air marin, en prendre plein les mirettes, … bref les atouts ne manquent pas. Les couleurs sont sublimes et le calme qui y règne vous apaise.
Je suis partie sur la Côte de Nacre pour un petit weekend slow, et je vous partage dans cet article quelques idées d’activités, si vous aussi vous souhaitez vous reconnecter à la mer et la nature.

Pensez à lire la vidéo en HD 🙂 

Si vous passez par Caen, en train ou bien en voiture, n’hésitez pas à y faire une halte car la ville vaut le détour. On pense bien sûr à son passé historique, mais c’est aussi une bonne entrée en matière pour un weekend en bord de mer. En effet, Caen est traversée par l’Orne, et son Canal et son port de plaisance sont déjà un écho à ce lien étroit avec la mer. La ville ne fut pas choisie pour rien par Guillaume le Conquérant : elle constituait un entrée privilégiée sur la mer. Marcher autour du port de plaisance est un vrai plaisir et je vous invite à vous y rendre pour découvrir notamment la Médiathèque et ses grandes baies vitrées qui offrent une belle vue. On resterait bien un moment pour bouquiner dans un coin !

C’est également ici que vous pourrez faire une pause pour déjeuner. Même s’il n’est pas évident de trouver autre chose que des produits de la mer et de la viande, Caen a quelques adresses que j’aimerai d’ailleurs tester dans le futur !
En attendant en voici une vegan-friendly qui se trouve justement dans la Médiathèque.

La Table des Matières
15 Quai François Mitterrand – 02 31 99 76 25
La déco est élégante et l’ambiance est agréable. On est bien accueilli dans ce petit restaurant qui fait également salon de thé et café.
Attention le menu est végétarien, mais ils s’adaptent pour proposer un repas végétalien : il vous suffit de leur préciser.

Pour une balade digestive, vous pourrez passer par l’emblématique château de Guillaume le Conquérant. On peut se promener à l’intérieur et sur les remparts, et c’est très agréable ! On a une superbe vue sur la ville et notamment sur l’Église Saint Pierre. Ensuite, vous pouvez vous rendre dans l’Abbaye aux Dames où est enterrée Mathilde de Flandres, épouse de Guillaume le Conquérant. Et je vous conseille vivement d’aller jusqu’à la magnifique Abbaye aux Hommes qui est vraiment un coup de coeur pour moi. Elle est superbe tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dans la cloître, j’ai été touchée de voir qu’il reste encore des impacts de balles de la Seconde Guerre Mondiale. L’esplanade devant l’Abbaye permet d’admirer pleinement l’édifice, et si vous vous retournez, vous pourrez également admirer l’Église Saint-Etienne-Le-Vieux, un vieil édifice datant à priori du Xe siècle, qui même en partie ruiné est très beau à contempler.

PORT-EN-BESSIN

À 30 minutes de voiture de Caen, se trouve Port-en-Bessin, une petite ville plein de charme sur la côte du Bessin où il est très agréable de déambuler. Les petites rues étroites, les adorables maisons typiques, les boutiques, les bateaux amarrés… c’est très mignon !
Port-en-Bessin a marqué l’Histoire car, si aujourd’hui c’est un petit port de pêche tranquille, ce fut autrefois un bastion militaire, un port pétrolier ainsi qu’un port de commerce. On ne ressent toutefois pas cela quand on se promène tranquillement le long du port. On est plutôt happé par la beauté du paysage et par un sentiment de plénitude.

✶ À faire absolument : marcher le long de la jetée pour prendre un grand bol d’air iodé et admirer le panorama à 360° ! Les camaïeux de bleu et vert sont à couper le souffle.

☞ Si vous en avez l’occasion, prenez le large ! La côte est tellement belle depuis la mer ! Vous pourrez notamment passer dans le port artificiel d’Arromanches, vestige de la Seconde Guerre Mondiale.
Depuis Port-en-Bessin, j’ai eu la chance d’embarquer à bord d’un bateau pour naviguer jusqu’à Courseulles-sur-mer. La navigatrice Claire Pruvot m’a emmené pour un beau voyage sur la mer où j’ai eu l’immense privilège de découvrir la côte du Bessin depuis la grande bleue… Un moment superbe, où vous ressentez la force de la nature, avec cet air iodé, le vent qui fouette le visage et le paysage qui évolue sans cesse. On prend le temps d’observer, on se laisse porter par les vagues… si ça c’est pas slow !

L’ESTUAIRE DE L’ORNE

✯ PHARE DE OUISTREHAM

À Ouistreham, j’ai pris de la hauteur. Je suis montée tout en haut du phare qui se trouve au milieu de la baie de l’Orne. De l’extérieur cela ne paraît pas si haut, et pourtant on se sent comme un oiseau tout là-haut. J’ai grimpé les 171 marches du phare centenaire et je ne pensais pas être aussi charmée. Que la vue est sublime !! On a une vue à 360° sur le Canal de Caen à la mer, Ouitreham, la baie de l’Orne la réserve ornithologique du Gros Banc, la mer à perte de vue… bref j’ai vraiment adoré voir tout cela comme si j’étais un oiseau !

J’ai beaucoup aimé les photographies à l’intérieur du phare qui vous aident à monter les marches. Ce sont celles d’un photographe originaire de Ouistreham bien sûr

☞ Tarif 2017 : 3€ et plus d’infos ici

✯ RÉSERVE ORNITHOLOGIQUE DU GROS BANC

OBSERVER LA FAUNE ET LA FLORE
Je me suis rendue dans la Réserve Ornithologique du Gros Banc, munie de jumelles, afin de tenter d’observer quelques oiseaux. Le site est bien fait car vous pouvez monter dans de grandes cabanes en bois appelées “observatoires”. Il y en a deux : l’observatoire de la Pointe du Siège sur la rive ouest, de l’autre côté de la Réserve, et l’observatoire du Gros Banc, qui se trouve en bordure de la Réserve Ornithologique. À l’intérieur, des panneaux explicatifs avec des photos vous permettent de tenter de reconnaître les oiseaux que vous réussissez à voir sur le site. J’ai adoré me prendre pour une ornithologiste, et observer tout ce petit monde vaquer à ses occupations en toute quiétude. Une activité qui fait sens !

☞ Vous pouvez louer des jumelles à la Maison de la Nature et de l’Estuaire pour 1€. Pratique !

RANDONNER AU COEUR D’UNE NATURE PRÉSERVÉE

Pour une petite rando au coeur de la nature, vous pouvez vous garer sur le parking de la Maison de la Nature et de l’Estuaire de Sallenelles, et de là  partir à pied directement dans la Réserve, en passant par l’itinéraire piéton, qui passe notamment par le pré-salé et les prairies humides. Super sympa !

Si vous voulez faire plus long, une randonnée de 15km est possible également au départ de la Maison de la Nature et de l’Estuaire. Elle fait le tour de l’Estuaire (balisage jaune) avec en prime un point de vue panoramique sur la Baie de l’Orne.

LA MAISON DE LA NATURE ET DE L’ESTUAIRE DE L’ORNE

La Maison de la Nature et de l’Estuaire est située à Sallenelles. Elle se trouve dans une belle demeure typique, un ancien relais de chasse qui, ironie du sort, ne sert plus à organiser la tuerie d’animaux, mais à protéger et valoriser l’environnement. Une bonne chose ! Car il y a ici une nature superbe qu’il faut vraiment préserver. Leur but est de sensibiliser et éduquer le grand public, et pour cela la Maison de la Nature et de l’Estuaire organise :
– des expos temporaires et permanentes
– des sentiers de découverte
– des animations notamment pour les familles
– des sorties découverte

Pour ma part, je me suis rendue dans les prés salés en passant par l’ancien village de pêcheurs et producteur de sel : Sallenelles. De là j’ai emprunté une partie du sentier de « Merville ».
Et la chance était avec moi car j’ai pu observer des phoques veaux marins ♡ !! Ils étaient là, à se prélasser sur un rocher sortant des eaux. Trop loin pour l’objectif de mon appareil photo, mais assez près pour mes jumelles. Quoi de plus satisfaisant que d’observer les animaux dans leur milieu naturel !
Elodie, de la Maison de l’Estuaire, m’a fait goûter à l’obione, une plante salée spécifique aux prés salés, qui peut s’utiliser pour la cuisine. Il existe d’ailleurs une visite pour apprendre à connaître les plantes du site, et ça doit être sacrément intéressant !

☞ Pour avoir tous les renseignements sur les sentiers ou les visites, rendez-vous sur le site du CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) Vallée de l’Orne, auquel est rattachée la Maison de la Nature et de l’Estuaire.

L’OPÉRATION RIVAGE PROPRE

L’Estuaire de la Baie de l’Orne est un milieu d’une très grande richesse biologique. C’est une zone de contact entre l’eau douce du fleuve et l’eau salée de la mer. Ainsi, elle abrite une faune et une flore très riche, mais dépendante de cet espace naturel sensible.
J’ai beaucoup été touchée pour l’opération “Rivage propre” qu’organise le CPIE Vallée de l’Orne. L’objectif est de préserver ce patrimoine naturel et notamment les animaux et les plantes y vivant.
L’association mène des actions de sensibilisation comme des opérations de nettoyage des plages en faisant appel à des bénévoles. Cette opération est nécessaire car elle permet de ramasser de manière sélective les déchets déposés sur la plage, comme les mégots, le verre, les canettes métalliques, les bouteilles ou sacs plastiques, etc.

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Ces déchets s’agglutinent dans la laisse de mer. La laisse de mer, si vous ne connaissez pas le nom, vous savez forcément ce que c’est : il s’agit d’une bande marquant le niveau de la haute mer dans laquelle sont entremêlés algues, coquillages, mue de crabe, os de seiche, bois flotté, etc. Elle abrite aussi toute une ribambelle de petites bêtes comme des insectes et des crustacés qui y vivent. La laisse de mer est donc un formidable garde-manger pour certains oiseaux.

Quelles sont les conséquences de la pollution de la laisse ?

Les conséquences des déchets sur la plage sont nombreuses : intoxication et mort des animaux qui s’étouffent avec du plastique, qui mangent ces déchets ou sont pris au piège dans des filets, problème d’insalubrité et d’hygiène, pollution des sols et de l’eau.
Si toute la chaîne alimentaire est corrompue par les déchets humains, l’intoxication et la destruction de la nature est inévitable. C’est pourquoi il est nécessaire aujourd’hui d’agir.

Voilà j’avais envie de vous parler de cette belle initiative écologique qui donne du baume au coeur !

***

J’ai adoré ce petit weekend slow dans le Calvados, il y a tant de choses à voir ! L’ambiance là-bas m’apaise, la mer à perte de vue me donne envie de flâner des heures sur la plage, et cet air frais et sain fait un bien fou. J’ai bien envie d’y retourner très vite, pour découvrir, toujours en mode slow et green, d’autres jolis endroits de la côte de Nacre.

Avez-vous déjà été dans le Calvados ? Quels ont été vos endroits coup de coeur ? N’hésitez pas à nous partager tout cela en commentaire de cet article 🙂

Cet article vous a plu ?

Si vous souhaitez des informations complémentaires sur le Calvados en général, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Calvados Tourisme avec qui j’ai réalisé ce voyage en collaboration.

Weekend Calvados 2017-12-05T18:20:02+00:00

Saint Malo : l’irrésistible Cité Corsaire

SAINT MALO : L’IRRÉSISTIBLE CITÉ CORSAIRE

– CATEGORIE WEEKEND –

Comme j’avais hâte de me rendre à Saint Malo ! Je n’étais allée en Bretagne qu’une fois, il y a quelques années et j’avais vraiment adoré l’ambiance, les couleurs, les paysages. Ce voyage était l’occasion de vérifier mon coup de coeur. Si vous n’êtes pas attirés par cette destination, je vous conseille de d’abord aller y faire un tour, puis de vous faire un avis. Car OUI les bretons sont accueillants, OUI il peut faire très beau, OUI les paysages sont incroyables, OUI vous allez vous prendre une bonne dose d’air frais !

🚗 En voiture, pour les personnes venant de l’est, je vous conseille de ne pas passer par la Normandie, mais plutôt par Rennes car il y a  moins de trafic que si vous prenez par le Calvados et donc Caen, où vous aurez tous les parisiens qui se rendent en Normandie. Attention toutefois, une malouine m’a dit qu’il y avait des bouchons sur la rocade en semaine vers 17h-18h.

🚂 Je vous conseille, si vous restez en ville, de vous rendre à Saint Malo en train, car en plus d’être écolo, ce n’est pas très loin depuis Paris. A partir de juillet 2017 : Rennes-Paris : 1h30 + Rennes-Saint Malo : 55 minutes ! Comptez donc 2h30 jusqu’à Saint Malo !

⩥ Sachez que la Bretagne est très axée écotourisme et donc oeuvre pour que les touristes viennent en transports en commun. Voici le site dédié pour voyager responsable en Bretagne.

Le spectacle des marées vaut à lui seul le déplacement. À marée basse, à vous les promenades sur la plage, permettant d’accéder notamment au Fort National et au Grand Bé. À Saint Malo, vous trouverez les plus fortes marées d’Europe. Le coefficient d’une marée est compris entre 20 et 120 et indique sont amplitude. Lorsque le coefficient dépasse 100, on parle de grande marée, et là, attention les yeux ! Les vagues frappent les murs de pierres avec force et un rideau de mer se soulève avec puissance… impressionnant !  

Voici le calendrier des marées de l’office de tourisme.

On en prend plein les mirettes mais aussi les papilles ! C’est l’occasion de goûter d’excellentes galettes bretonnes, du far breton, du kouign amann et du cidre. Il y a bien sûr les fruits de mer, mais pour les végé comme moi, nous ne sommes pas en reste ! Certains restaurants font leurs galettes avec de la farine bio et servent également du cidre bio local. Bref, même si comme moi vous n’êtes pas fana des galettes, vraiment n’hésitez pas, car quand c’est bon… c’est bon !

Pensez à mettre la vidéo en HD  😉 

FLÂNER SUR LES REMPARTS DE LA VILLE

Un des plaisirs à Saint Malo est de déambuler tout autour de la ville sur les remparts. Les maisons le long avec des pierres plus foncées ont été rebâties avec des pierres d’origine et sont donc classées monuments historiques. La balade est vraiment agréable et on découvre tout le charme de la ville au fur et à mesure que l’on avance. Les forts au loin encadrés par une mer turquoise ont des airs de tableaux impressionnistes… j’adore !
Un des plus beaux point de vue se trouve sur la Tour Bidouane. Construite sur un promontoire rocheux au 15ème siècle, elle est haute de 23 mètres et large de 13 mètres, et fut transformée en poudrière au 17ème siècle.

SE PROMENER SUR LA PLAGE À MARÉE BASSE

Une fois que vous avez fait le tour, l’appel de la plage est trop fort ! Accompagné des nombreuses mouettes, une promenade s’impose pour prendre toute la mesure de  la beauté de Saint Malo. Vue de la mer, qu’est ce qu’elle est impressionnante ! Son aspect médiéval m’a conquise tout de suite !

Il y a plusieurs plages à parcourir, en voici quelques unes :

– la grande plage du Sillon : au nord, pour une longue balade de 2 km

– la plage de l’Éventail : donnant accès au Fort National à marée basse

– la plage de Bon Secours : la plus populaire, vous ne pourrez pas manquer le célèbre plongeoir !

– la plage du Môle : plus calme, à côté de la jetée

DÉAMBULER DANS LES RUES DE LA VIEILLE VILLE

Saint Malo est très agréable et n’est pas aussi petite que je l’aurai cru. Il y a plein de commerces, c’est vivant (surement à cause des touristes). Vous trouverez plein de magasins en tout genre : librairie, prêt-à-porter, restaurants, décoration, etc. On retrouve dans certaines boutiques notamment la marque bretonne Armor Lux, née à Quimper, qui depuis 2009 s’engage à la fabrication de produits en coton biologique (ECOCERT) et fabriqués en France.

QUE VISITER ?

LES FORTS

✘ Fort National

Le Fort est classé Monument Historique depuis 1906. Il se trouve sur le rocher de l’Islet qui servait au Moyen Age de point de repère pour les bateaux. C’est au 17ème siècle que Louis XIV décida de faire du rocher un bastion défensif contre les attaques anglaises, et il fit appel à Vauban pour concevoir les plans du fort.
Dès que la marée est basse, le Fort se visite. Voici leur site.

✘ Grand Bé

Le mot “Bey” signifie tombe en celtique et ce n’est pas pour rien. C’est ici que se trouve la tombe de Chateaubriand, selon ses dernières volontés. On y accède à marée basse par la plage de Bon Secours et l’on peut y grimper pour avoir une superbe vue sur Saint Malo et ses remparts ! Ne soyez pas flemmards, le panorama vaut vraiment le déplacement !

✘ Petit Bé

Tout comme le Fort National, il est construit par Vauban pour des raisons défensives. Situé à 700 mètres de Saint Malo, il pouvait accueillir 160 hommes, 19 canons et 2 mortiers. Appartenant à l’armée française jusqu’en 1885, il fut alors la propriété de la ville de Saint Malo et classé Monument Historique. Afin de restaurer de Petit Bé et de l’ouvrir au public, un bail de 40 ans a été fait à un particulier qui gère aujourd’hui le Fort. Bravo à lui et son équipe pour la restauration qui a dû être un vrai parcours du combattant !
Les visites sont uniquement guidées et il faut les contacter par téléphone pour organiser sa venue. Voici leur site si cela vous intéresse.

LA DEMEURE DES CORSAIRES

Je ne vais pas m’étendre, je n’ai pas eu une très bonne expérience là-bas. La maison est belle et les objets qui l’ornent vous plongent dans l’époque, c’est indéniable. C’est très sympa de pouvoir entrer dans ce genre de demeure et d’imaginer ces corsaires qui ont foulé ses planches.
Le problème selon moi est que vous êtes obligés de faire la visite guidée d’1h15, et que c’est trop long. Le guide n’est pas fabuleux, et surtout on se croirait dans un musée à Paris un samedi à 15h : ils vous laissent payer votre entrée alors qu’il y a déjà trop de visiteurs. Résultat vous pouvez ne rien entendre aux explications car pas assez de places pour que tout le monde rentre dans la pièce…

LE MUSÉE D’HISTOIRE DE LA VILLE

J’avais envie de rester en extérieur avec ce soleil radieux, mais je n’ai pas regretté ce musée. Il se trouve dans la grosse tour que l’on voit en arrivant à la porte Saint Vincent. Il s’agit en fait de la Tour Générale et du donjon du Château de Saint Malo. Le cadre est donc  très sympa : les murs sont en pierre, les poutres au plafond apparentes, on emprunte les escaliers en colimaçon, on s’y croirait ! Et la cerise sur le gâteau : une fois tout en haut, vous avez une vue imprenable sur la ville et la mer ! Vraiment sublime, je vous conseille vivement d’aller au moins dans ce musée qui est vraiment très intéressant. Il y a plusieurs étages, et chacun vous emmène dans un univers : le pays malouin, la “grande pêche”, le 17 et 18ème siècles, époque de l’apogée du port malouin, etc. Ce musée est très riche et permet de se familiariser avec l’Histoire du territoire.
Pour plus d’info, cliquez ici ! Sachez que l’entrée vous donne accès à la Tour Solidor de Saint Sevran.

AUX ALENTOURS : LA VALLÉE DE LA RANCE


SAINT-SEVRAN

Avant de vous enfoncer dans l’arrière pays, faites donc un petit tour du côté de Saint-Sevran qui est à 5 minutes de Saint Malo. Vous pourrez visiter la Tour Solidor (billet commun avec le musée de l’Histoire de la ville de Saint Malo) qui a été construite au 14ème siècle pour contrôler Saint Malo, puis est devenue par la suite une prison.

Il faut absolument que vous preniez également le temps de vous promener tout autour de la Cité d’Aleth. Un petit chemin très agréable sous les pins longe la côte et offre différents points de vue : le barrage de la Rance, Dinard, Saint Malo. La cité est aussi un témoignage de l’Histoire durant la Guerre de 39-45, et n’hésitez pas à faire la visite guidée du mémorial, qui a l’air vraiment intéressant. Je n’ai malheureusement pas eu le temps, mais j’aurai beaucoup aimé la faire. Pour plus d’infos, cliquez ici

✯ Si vous cherchez où vous poser pour voir le coucher du soleil, rendez-vous à Saint-Sevran !

BARRAGE ET PONT

Je vous conseille de passer sur le barrage de la Rance reliant Dinard et Saint Malo. Il y a des parkings pour accueillir les visiteurs, car il est en effet possible de se balader sur le pont, pour profiter d’une superbe vue sur l’estuaire et les 2 villes. Des années de recherches ont été nécessaires aux ingénieurs pour créer ce barrage et ainsi créer de l’électricité à partir de l’énergie des marées. Les 24 bulbes de la Rance produisent ainsi l’équivalent de la consommation de la ville de Rennes… impressionnant ! L’Espace découverte EDF de l’usine marémotrice de la Rance organise des visites guidées gratuites qui doivent être très intéressantes ! Pour plus d’infos, cliquez ici !

Plus loin sur la Rance, on croirait voir au loin le pont de San Francisco en miniature, mais il s’agit en réalité du Pont de Saint Hubert. Vous pouvez passer dessus ou bien vous arrêter profiter de la plénitude du lieu et regarder les bateaux passer. J’ai choisi la deuxième option et je peux vous dire qu’on ne voit pas le temps passer.

LE DOMAINE DU MONTMARIN

La Rance est classée par la loi littorale et fait partie intégrante de l’Histoire de Saint Malo. Le 17 et 18ème siècles furent l’époque de l’apogée du port de Saint Malo, et c’est durant cette période que de riches armateurs malouins firent construire de sublimes demeures le long de la Rance. En effet, ces maisons étaient leur refuge pour se retirer du monde des affaires qui battait son plein entre les remparts de la ville.

Le Domaine du Montmarin est une malouinière particulière car elle a été construite sur la rive opposée aux autres malouinières. De plus, un arbre vient “casser” la symétrie du jardin à la française, ce qui contrarie certains puristes. A la fin du 19ème siècle des jardins sont créés puis agrémentés par les propriétaires successifs, ce qui explique le grand jardin botanique très riche que l’on peut visiter aujourd’hui. J’ai beaucoup aimé arpenter les petits chemins du parc et me plonger dans l’histoire de ce domain qui vous familiarise un peu plus avec cette grande époque.

Je vous conseille vivement de faire la visite guidée qui est vraiment intéressante où l’histoire de la malouinière est racontée avec passion par Thibault, le descendant de ces armateurs malouins. Voici leur site internet pour plus d’informations.

↠ Pour visiter l’intérieur d’une malouinière, il y a la malouinière du Puy Sauvage (attention pas ouverte en basse saison)

LE MUSÉE DU CIDRE

J’ai fait ma pause gastronomique également sur les bords de Rance. Qui ne prend pas de cidre avec sa galette n’a pas vraiment goûté à la gastronomie bretonne. Si vous souhaitez goûter du bon cidre bio, faites une petite halte au Musée du Cidre. Karine et Philippe vous accueillent dans leur vieux corps de ferme restauré pour une dégustation 100% authentique. Pas de procédé industriel ici, le cidre est issu de variétés de pommes cidrières bio. Pas d’adjonction de gaz carbonique, comme dans la majorité des cidres du commerce : ici le pétillant vient directement de la fermentation des pommes !

Vous trouverez du cidre brut, semi-sec, du jus de pomme et du vinaigre de cidre. La qualité est au top, et tout cela est fait dans le respect de l’environnement. Le cidre brut a reçu une médaille d’argent en 2017 et est servi dans l’excellente crêperie La Touline à Saint Malo. Ceci explique cela.

 Pour plus d’informations, voici leur site internet.

LE MOULIN DU PRAT

Si vous avez envie de vous promener en forêt, rendez-vous au Moulin du Prat. Des chemins sont aménagés depuis le parking. Le Moulin du Prat est le dernier moulin de la région et a fait l’objet d’une restauration pour des bénévoles passionnés. Il se servait autrefois de l’énergie des marées pour fonctionner.

 Pour plus d’informations, cliquez ici !

LES ROCHERS SCULPTÉS

Vous pourrez admirer des têtes, des bêtes, de corps sculptés à même la roche le long des falaises.  Ceci est l’oeuvre de l’Abbé Fouré qui était sourd et muet (19ème siècle). Il passa 15 ans à tailler ces 300 sculptures qui s’inspireraient de l’histoire d’une famille de Corsaires du 16ème siècle.
J’avais vu des plaintes concernant le prix (2,50€). Je suppose que le tarif leur permet de s’occuper du site et d’entretenir les oeuvres. Vous pouvez également descendre sur la belle plage, ou bien vous promener sur les petits chemins aménagés. Ce n’est pas indispensable, mais je vous le partage tout de même car le site fait partie de l’histoire du territoire et j’ai apprécié cette découverte.

 Pour plus d’informations, cliquez ici !

OÙ MANGER


🍴LA TOULINE

6 pl poissonnerie
02 99 40 10 98
leur site internet

Véritable coup de coeur ! Je suis rentrée dans ce restaurant au petit bonheur la chance… et ce fut une réussite ! Ici on mange de succulentes galettes (farine bio) et on boit du bon cidre bio (la bouteille de 75cl est celle du Domaine Prié du Musée du Cidre). Vraiment ne passez pas à côté, le restau est petit donc pas beaucoup de places. Il y a une terrasse qui n’est pas au soleil mais ma foi, on s’y sent bien aussi. J’ai testé des galettes salées et sucrées, et vraiment je n’ai pas été déçue une seule fois. Je vous conseille également la salade car elle est vraiment bonne, et ça vous fait un petit complément avec la galette.

🌱 Pour les végétariens, vous avez du choix : Soubise, aux champignons, la Natière, les 3 Pierres, les Patouilles, etc.

❥ Ce que j’ai aimé : les galettes sont excellentes, l’accueil est chaleureux, le cadre est simple mais on s’y sent bien.

OÙ DORMIR


🏠 L’HOTEL OCEANIA SAINT MALO

2 rue Joseph Loth
Chaussée du Sillon
02 99 56 84 84

Pour ce séjour, j’avais envie de me faire un peu plaisir, et j’ai été servie ! Si vous cherchez un logement cocooning tout près de la vieille ville, je vous recommande l’hôtel Océania qui se trouve face au Fort National. Je l’ai trouvé sur le site de réservation Millevista dont le concept est simple : trouver un hôtel avec une superbe vue ! Très pratique pour trouver un établissement de ce type dans la jungle des sites de réservation d’hôtels. Je les ai donc contacté, et je n’ai pas été déçue. La vue est splendide grâce aux balustrades en verre qui donnent l’impression d’être sur un bateau en pleine mer. Pour ne rien gâcher la chambre est belle et le personnel avenant. Le prix est plus élevé que la moyenne, c’est donc pour un weekend plaisir avec une vue exceptionnelle que je vous recommande de chercher votre logement sur Millevista

❥ Ce que j’ai aimé : la vue exceptionnelle, le confort de la chambre, la situation (juste aux portes de la vieille ville).

***

Une bien jolie région à découvrir, j’espère que cet article vous donne envie d’y faire un tour pour un prochain weekend. Alors, qu’en est ce que vous passez à l’ouest ?

N’hésitez pas à partager avec nous ce que vous avez aimé à Saint Malo en commentaire de cet article 🙂

Mon séjour à l’hôtel Océania est le fruit d’une collaboration avec Millevista afin que je teste leur concept. Je suis évidemment libre de mes propos.

VOUS AIMEREZ AUSSI

→ À LIRE : Un weekend à Pise

→ À LIRE : Escapade dans les Cyclades du Nord

Saint Malo : l’irrésistible Cité Corsaire 2017-12-05T16:47:17+00:00
error: Ces photos sont protégées par le copyright !